23/06/2014

Graphologie: Bon à savoir

La graphologie est-elle un jeu ou une science?

De: Hans Peter Gilg   Imprimer Partager   Commenter  

Hans Peter Gilg

Hans Peter Gilg a étudié la germanistique, l’histoire des arts européens et de l’Asie de l’Est à l’Université de Zurich, après une formation d’instituteur. Il a exercé les fonctions de chef de service au sein de diverses entreprises de commerce d’objets d’art et d’instructeur du personnel et de chef du personnel dans une banque suisse. Hans Peter Gilg est à présent employé comme évaluateur et collaborateur scientifique auprès de la direction de la culture du Canton de Zurich. Il est, de plus, maître de conférences et membre du conseil d’administration d’une école privée. Il est responsable de mandats privés pour training et coaching de conférenciers.

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Graphologie

Graphologie

Aujourd’hui, personne ne conteste plus sérieusement le fait que la graphologie soit une science. La compétence d’une graphologue se fonde d’ailleurs sur les mêmes piliers que celle d’un médecin: connaissances, capacité à se mettre à la place d’autrui, esprit synthétique et une bonne intuition déterminent la qualité de ses prestations.

Les principes suivants doivent absolument être respectés par les graphologues et les personnes qui demandent une analyse graphologique.

  • Chaque écriture est une combinaison de caractéristiques unique.
  • Le tout est plus grand que la somme des parties: cela vaut aussi pour l’écriture.
  • L’analyse et l’interprétation d’une écriture sont des procédés complexes, qui exigent des compétences spécifiques.
  • Les critères à prendre en compte pour l’analyse sont aussi bien des critères quantitatifs (mesurables) que qualitatifs.
  • Un diagnostic ne peut se faire qu’en prenant en compte le contexte.
  • Il faut connaître les particularités de la personne en question (latéralité gauche, personne que l’on a forcée à écrire de la main droite, type d’écriture enseignée à l’école, etc.).
  • Outre les connaissances spécifiques en graphologique (les «outils»), le graphologue doit pouvoir compter sur des connaissances étayées en psychologie.
  • Toute analyse doit se faire avec le plus grand respect, car il y a toujours une personne derrière une écriture.
  • La personne dont l’écriture est analysée doit avoir donné son accord.
  • La personne dont l’écriture est analysée doit avoir un droit de regard dans le procédé.

Recommandations produits

  • WEKA Modèles de contrats en ligne

    WEKA Modèles de contrats en ligne

    Gagnez en assurance avec des modèles adaptés à vos besoins.

    à partir de CHF 328.00

  • La correspondance moderne

    La correspondance moderne

    Enfin une communication claire!

    Plus d'infos