13/04/2016

Résilience: Ceux qui retombent toujours sur leurs pieds

Apparemment, certaines personnes en sont tout simplement capables: elles relèvent plusieurs défis avec succès, et, il paraît qu’elles le font avec aisance! Elles ne semblent jamais être épuisées, ni se faire du mal – même au contraire: apparemment, elles réussissent à résister aux conditions défavorables, par exemple à la pression des délais au travail, aux conflits et aux grands échecs.

De: Sonja Boxler   Imprimer Partager   Commenter  

Sonja Boxler

En sa qualité de psychologue de travail et d’organisation et de psychologue clinique, Sonja Boxler dispose d’un savoir-faire reposant sur une base scientifique dans le domaine de la psychologie. Dans le cadre de son activité professionnelle en tant que responsable de produits et de développement au centre de coaching d’Olten, elle met l’accent sur l’étude du phénomène de résilience. Le rapport à la pratique se base en outre sur son travail quotidien en tant que coach et psychothérapeute.

 

 

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Résilience

Résilience

Qu’entend-on par «résilience»?

Tel un bambou qui produit des feuilles vertes même en hiver, ou tel un bateau qui, tempête après tempête, fait face à la haute mer, ou tel un brin d’herbe, qui se courbe dans le vent pour retrouver ensuite rapidement sa forme initiale! Le concept de la résilience fournit une explication de cette résistance.

Le terme «résilience» provient du latin «resilire», qui signifie faire un bond en arrière. A l’origine, le terme était utilisé en physique pour décrire le caractère de matériaux hautement élastiques qui, après une déformation, reprennent de nouveau leur forme initiale.

Le côté positif: dans le contexte humain, la résilience n’est pas une construction statique, mais un processus; on peut donc l’influencer.

On pourrait dire que les personnes résilientes sont celles qui retombent toujours sur leurs pieds.

Exemple pratique: Madame A. travaille dans une petite entreprise, dans laquelle règne une forte pression des délais. Les délais stricts et le rythme de travail élevé du supérieur hiérarchique la stressent. Après quelques mois de combat individuel, elle se confie à sa collègue de travail. A son étonnement, celle-ci éprouve les mêmes sentiments. Les deux femmes décident donc de chercher le dialogue avec leur supérieur hiérarchique afin de discuter sur les délais stricts. Quant à l’expérience de Madame A., celle-ci a appris en ces temps de grande charge de travail à se confier à une collègue afin de chercher avec celle-ci une solution commune à une situation difficile. Quant à sa croissance personnelle, elle a appris qu’elle n’est pas obligée de régler toutes les difficultés avec elle-même.

Question de réflexion: Quels défis avez-vous déjà relevés au cours de votre vie, et lesquels vous ont même permis d’évoluer?

La résilience en tant que processus

Le concept de la résilience décrit la capacité d’affronter les défis destructeurs que nous lance la vie et d’en sortir de manière renforcée et enrichie (Wustmann, 2012). Welter-Enderlin parle de la question centrale de savoir «comment les hommes arrivent à réagir aux événements difficiles de la vie de manière à en être agités, tels des arbres dans la tempête, mais sans tomber » (Welter-Enderlin, 2010, S.11).

A retenir: Le développement est donc menacé, mais peut malgré tout se réaliser grâce à la gestion réussie des conditions de vie difficiles.

Sont considérés comme des pionniers Werner et Smith, qui ont accompagné des enfants sur l’île Kauai dans leur évolution dans le cadre d’une étude longitudinale (1982, 1992, 2001, cité d’après Wustmann, 2012). Ils ont observé 698 personnes (nées en 1955), de leur développement prénatal jusqu’à leur 40e année. Parmi les enfants faisant partie du groupe à risques, un tiers sont devenus des adultes efficaces et attentifs malgré les conditions difficiles. En revanche, les autres enfants ont développé divers troubles.

Il en résulte la question suivante: comment et pourquoi des enfants développent la résilience? De nombreux chercheurs ont identifié des faits de l’environnement (facteurs externes) qui, selon eux, paraissent avoir une influence sur le processus du développement de la résilience. L’objectif était celui de permettre dorénavant à tous les enfants de se développer avec succès (Fingerle, Freytag & Julius, 1999, zitiert nach Wustmann, 2012).

Le modèle-cadre que présente Wustmann dans son ouvrage consacré à la promotion de la résistance des enfants dans des institutions de prise en charge de jour, «Resilienz – Widerstandsfähigkeit von Kindern in Tageseinrichtungen fördern» (2012), s’inspire beaucoup du «Resilience Framework» de l’Américaine Karol Kumpfer. Le modèle de Kumpfer «fournit un bon cadre d’orientation, car il réunit toutes les bases de recherche théoriques jusqu’ici discutées dans la recherche sur la résilience», explique Wustmann (2012, p 61). Il se base sur les résultats empiriques d’un grand nombre d’études menées jusqu’à aujourd’hui et il repose, dans ce sens, sur des bases scientifiques actuelles (cf. Kumpfer, 1999).

Exemple pratique: Dans des situations conflictuelles, il est particulièrement important pour Mme K. de pouvoir analyser la situation toute seule (ressources cognitives). Ce n’est qu’après une analyse détaillée qu’elle est prête à mener un entretien pour s’expliquer avec la personne concernée. Monsieur F. voit les choses différemment: dans les situations conflictuelles, il doit pouvoir exprimer ses émotions dès le début (ressources émotionnelles ). Ce n’est qu’après cela qu’il est prêt pour une explication rationnelle. Cet exemple montre que les hommes réagissent d’une manière complètement différente aux défis, dans ce cas aux situations conflictuelles. L’objectif de la promotion de la résilience n’est pas de voir quelle est la bonne méthode, mais quel comportement est approprié, fonctionnel et ciblé pour la personne concernée.

A retenir: La résilience ne se caractérise pas par un processus type idéal. Chaque personne dispose de toutes sortes de ressources, qui peuvent être formées et utilisées de manière personnelle. Il n’existe donc pas de recette miracle pour renforcer la résilience personnelle. Ce qui est juste pour une personne et favorable au développement de celle-ci peut être complètement inapproprié pour une autre personne. Ce qui est important, c’est que, lorsqu’elle se trouve dans des situations exigeantes, cette personne apprend à prêter attention à elle-même et à ses propres besoins, à prendre ces besoins au sérieux et à les satisfaire de manière correspondante!

La résilience au quotidien professionnel

Au cours des trois ou quatre dernières années, le terme de résilience s’est largement répandu dans divers domaines. On a notamment constaté un transfert du concept de la résilience vers la prise en charge et la direction des collaborateurs (Bott, 2014), notamment parce que, dans beaucoup de pays, on observe une charge et une occupation accrues aux places de travail depuis quelques années (cf. WHO, 2005, 2010). Cette évolution est source de maladies physiques ou mentales, et, par conséquent, plus de personnes sont incapables de travailler et/ou demandent des prestations de l’AI ou des retraites anticipées.

Recommandation séminaire

Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

Gestion de soi

Développer son potentiel en maîtrisant son image

Prochaine date: 26. avril 2017

plus d'infos

Recommandations produits

  • Gestion du temps et du stress

    Gestion du temps et du stress

    Gérer efficacement son temps et développer des stratégies de maîtrise du stress

    CHF 48.00

  • Gestion du stress

    Gestion du stress

    Stratégie de maîtrise du stress

    Plus d'infos

  • Langage corporel

    Langage corporel

    Décrypter le langage corporel et s’en servir.

    Plus d'infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Gestion du temps pour cadres

    Organiser de manière efficace et optimale

    Prochaine date: 28. juin 2017

    plus d'infos

  • Séminaire, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Décrypter le langage corporel

    Comprendre et maîtriser le non-verbal

    Prochaine date: 04. mai 2017

    plus d'infos

  • Séminaire, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Manager en leader

    Devenez un manager plus flexible et plus efficace!

    Prochaine date: 29. mars 2017

    plus d'infos