13/04/2016

Santé des employés: Un trop grand zèle se paie cher!

La santé des employés forcenés de travail n'est pas des meilleures: ils portent atteinte à leur santé, mais aussi à celle de l’entreprise qui les emploie.

De: Heike Eberle   Imprimer Partager   Commenter  

Heike Eberle

Heike Eberle, née en 1967, est une cheffe d’entreprise, une animatrice et une auteure passionnée. Elle est engagée depuis douze ans dans sa propre entreprise de construction qui, malgré bien des turbulences, obtient de bons résultats. C’est bien là une preuve incontestable de force mentale. Elle sait que seules les personnes profondément équilibrées surmontent les turbulences externes. Elle est entre-temps considérée comme une spécialiste de la construction. Son implication, corps et âme au sein de l’entreprise familiale, la pousse à transmettre ses acquis sous forme de trainings et de conseils aux entreprises ouvertes et désireuses d’évoluer. Personne très active, elle est heureuse de pouvoir faire bouger les lignes et de faire avancer les choses. Elle aime la lecture, joue au tennis, blogue, fait du jogging, surfe sur Internet et enrichit ainsi ses connaissances jour après jour.

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Santé des employés

Santé des employés

La santé de l'entreprise

Nombreuses sont les entreprises qui restent convaincues que les bons employés sont ceux qui travaillent beaucoup. Certaines recherchent même délibérément des «bourreaux du travail fortement motivés». Mais le travail peut provoquer une véritable dépendance, dont les conséquences peuvent être très négatives pour la santé, non seulement pour l’individu concerné, mais aussi pour l’entreprise qui l’emploie.

La santé des employés comme facteur de succès

Le travail est une caractéristique centrale de la vie humaine. Il assume de nombreuses fonctions positives: il permet de gagner sa vie, il fait connaître le succès et renforce la confiance en soi; le travail permet de nouer des contacts sociaux, le travail structure nos journées, nos semaines, nos années. Mais en parallèle, le travail peut aussi présenter des conséquences négatives pour la santé des employés; ainsi, on estime qu’aux Etats-Unis, jusqu‘à 49 pour cent de la population active est constituée de personnes atteintes d’addiction au travail ou menacées de le devenir.

Les «accros au travail» présentent les caractéristiques suivantes:

  • ils sont totalement obnubilés par leur travail; toutes leurs pensées et leurs actions s’y rapportent.
  • Ils ont perdu le contrôle sur leur comportement au travail.
  • Ils sont incapables d’abstinence; ils ressentent subjectivement comme une impossibilité le fait de ne pas travailler pendant plus ou moins longtemps.
  • Ils souffrent de manque lorsqu’ils cessent de travailler, de leur plein gré ou sous la contrainte.
  • Ils développent une certaine tolérance à l’égard de la quantité de travail – ils en veulent toujours plus.
  • Ils manifestent des troubles psychosociaux et/ou psychoréactifs.

En outre, les forcenés du travail font souvent fondamentalement preuve d’un perfectionnisme compulsif. Ils évitent toute souplesse et toute modification novatrice apportée au processus de travail. Ils sont caractérisés par l’incapacité de dissocier les tâches secondaires des tâches essentielles et l’inaptitude à déléguer.

La santé des employés s'altère avec l'addiction au travail

Ce qui est décisif, ce n’est pas le nombre d’heures que la personne passe à travailler, mais bien plutôt la manière dont elle travaille et pourquoi elle le fait.

S’il est recommandé aux entreprises d’éviter d’employer des «accros au travail», c‘est en particulier parce que l’addiction au travail a des influences négatives sur les domaines suivants:

  • Exécution des tâches: les collaborateurs concernés ne respectent pas les divisions du travail et les attributions de compétences.
  • Comportement interactif: les collaborateurs concernés deviennent de plus en plus incapables de communiquer.
  • Performances individuelles: plus le temps passe, plus le style de travail problématique provoque des incidents psychiques et physiques.

Il y a donc tout lieu d’être sceptique lorsqu’une entreprise établit une offre d’emploi recherchant un «bourreau de travail fortement motivé». Cela serait l’équivalent d’une brasserie qui rechercherait un «dirigeant capable de tenir la boisson»!

Recommandations produits

  • La santé au travail

    La santé au travail

    Etablissez une politique de santé optimale.

    CHF 38.00

  • Absences et Case management

    Absences et Case management

    Découvrez les facteurs de réussite et l’implémentation du management de la santé en entreprise

    Plus d'infos

  • Newsletter Droit du travail

    Newsletter Droit du travail

    Jurisprudences commentées. Exemples pratiques. Actualités & Perspectives.

    Plus d'infos

Recommandations de séminaire

  • Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Workshop Horaires de travail – Cas spéciaux

    Les solutions au casse-tête de tous les employeurs pour éviter les risques

    Prochaine date: 25. octobre 2017

    plus d'infos

  • Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Contrat de travail et règlement du personnel: rédaction et maîtrise des risques

    Prochaine date: 10. octobre 2017

    plus d'infos