23/06/2014

Activité sportive: Ses vertus au travail

Les spécialistes l’affirment: les entreprises ont beaucoup à gagner à encourager la pratique d'une activité sportive.

Commenter   Partager   Imprimer

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Activité sportive

Activité sportive

Activité sportive: Influences positives

Elle a une influence directe sur le bien-être au travail, le taux d’absentéisme, la résistance au stress et la santé de l’employé.

«C'est un trend profond: les petites entreprises comme les multinationales motivent toujours plus leurs employés à pratiquer un sport», constate le préparateur physique Sébastien Grossini. Le sport, nouveau moteur pour la productivité? Des études publiques et privées montrent en tout cas un lien direct entre l'exercice physique et le bien-être au travail.

Elles ont en tout cas prouvé que les entreprises ont beaucoup à gagner à voir leur personnel en pleine forme. Les taux d'absentéisme et de présentéisme baissent, les employés se montrent plus flexibles et ils affichent une meilleure résistance au stress.

De son côté, le personnel en tire aussi profit. «Le sport en entreprise agit directement sur la santé de l'employé, souligne Christophe Nützi, de l'Office fédéral du sport. Il réduit la pression sanguine, développe la force musculaire et augmente l'équilibre. Une baisse des cas de cancer a aussi été remarquée. Mais c'est au niveau cardiaque et respiratoire que les résultats sont les plus représentatifs.»

Et si le corps se porte mieux, la tête également. «Faire du sport libère l'esprit, remarque Sébastien Grossini. J'ai vu arriver des clients très préoccupés qui repartaient de leur séance d'entraînement totalement libérés de leurs soucis.» Bouger au travail peut aussi déboucher sur des changements plus profonds. Les professionnels sont ainsi souvent sollicités par leurs clients pour améliorer leur hygiène de vie en général.

Activité sportive: Aussi dans les PME

Contrairement aux idées reçues, la pratique du sport au travail n'est pas exclusivement réservée aux grandes firmes qui ont les moyens d'installer des fitness dans leurs murs et de payer des coachs à l'année. Les PME peuvent facilement encourager leur personnel à bouger. C'est le cas, par exemple, à Münchenbuchsee dans les environs de Berne. Tous les lundis et les jeudis, les employés de Schwendimann AG, une entreprise de voirie, commencent leur journée par une séance de gymnastique. «En 1995, des collègues souffraient de problèmes de dos, se souvient Thomas Tüscher, disponent de l'entreprise. La direction a fait appel à un chiropraticien qui a conseillé une série d'exercices valables pour tout le personnel. Si, au début, nous trouvions cela bizarre, aujourd'hui, les plus motivés se retrouvent pour une séance supplémentaire le vendredi et quelques-uns s'entraînent aussi à la maison.»

Les PME disposent de nombreux moyens pour encourager la pratique du sport. Elles peuvent, par exemple, motiver le personnel à se rendre au travail à vélo, en courant ou à pied, en mettant à sa disposition une douche et des vestiaires. Le recours ponctuel à des professionnels du sport est une autre solution. On les sollicite pour donner des exercices particuliers ou s'occuper de groupes sportifs au sein de la société. «Certaines PME arrivent avec des demandes précises, dit Sébastien Grossini. On me demande parfois d'entraîner un groupe pour un marathon ou un tournoi de foot. La tendance est aussi à la prévention des accidents. Avant l'hiver, les présentations sur les risques et les dangers liés au ski connaissent un vrai succès.» Un entraînement adapté se traduit par deux ou trois séances de sport hebdomadaires. Elles ne doivent pas être trop intensives et s'apparenter à un moment de détente avant de reprendre le travail.

Toutefois, pour certains professionnels du travail, le sport ne constitue pas une solution. «Il faut adapter le travail à l'homme et non pas le contraire, défend Rafaël Weissbrodt d'Ergorama, une société spécialisée dans la santé au travail. Avant l'exercice physique, il faut se concentrer sur la prévention. Elle est indispensable pour faire baisser les risques d'accident et réduire les facteurs de stress. Le sport, c'est un peu la cerise sur le gâteau.»

Recommandations produits

  • La santé au travail

    La santé au travail

    Etablissez une politique de santé optimale.

    CHF 38.00

  • Abonnement annuel Business Dossiers

    Abonnement annuel Business Dossiers

    Gagnez en efficacité professionnelle

    Plus d'infos

Recommandation séminaire

Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

Workshop Horaires de travail – Cas spéciaux

Les solutions au casse-tête de tous les employeurs pour éviter les risques

Prochaine date: 25. octobre 2017

plus d'infos