19/12/2019

La journée idéale: Quatre domaines qui doivent rester en équilibre

La journée idéale est celle durant laquelle vous atteignez l’équilibre entre les quatre domaines de la vie que sont le corps, les relations sociales, les performances et le sens (selon Nossrat Peseschkian, fondateur de la psychothérapie positive).

De: Heike Eberle  ImprimerPartager 

Heike Eberle

Heike Eberle, née en 1967, est une cheffe d’entreprise, une animatrice et une auteure passionnée. Elle est engagée depuis douze ans dans sa propre entreprise de construction qui, malgré bien des turbulences, obtient de bons résultats. C’est bien là une preuve incontestable de force mentale. Elle sait que seules les personnes profondément équilibrées surmontent les turbulences externes. Elle est entre-temps considérée comme une spécialiste de la construction. Son implication, corps et âme au sein de l’entreprise familiale, la pousse à transmettre ses acquis sous forme de trainings et de conseils aux entreprises ouvertes et désireuses d’évoluer. Personne très active, elle est heureuse de pouvoir faire bouger les lignes et de faire avancer les choses. Elle aime la lecture, joue au tennis, blogue, fait du jogging, surfe sur Internet et enrichit ainsi ses connaissances jour après jour.

La journée idéale

La journée idéale - Votre journée idéale

Peseschkian part du principe que nous menons une vie accomplie lorsque les quatre domaines sui-vants s’équilibrent:

Le corps - santé, alimentation, repos, détente, sport

Les performances - travail, profession, succès, carrière, bien-être matériel, finances

Les relations sociales - amis, connaissances, famille, reconnaissance sociale

Le sens - religion, amour, réalisation de soi, développement personnel, philosophie

Appuyer sur le bouton, débrancher

Arrêtons-nous un instant sur le domaine auquel nous ne consacrons pas suffisamment de temps. Dans notre société axée sur les performances, il s’agit souvent du corps, des relations sociales et du sens de la vie.

Avec un emploi du temps très rempli, vous arrivez totalement exténué chez vous après le travail. Vous aimeriez passer à autre chose, mais notre cerveau n’est pas un ordinateur qui s’éteint en deux clics de souris. Il est même plutôt rare que nous parvenions à le débrancher.

C’est pourquoi il est si important d’apprendre à temps à utiliser des méthodes de détente.

Développez votre propre rituel et tirez profit des conseils suivants pour votre programme de détente personnel:

  • Tirez symboliquement un trait définitif
  • Plongez-vous dans un état d’esprit positif pour votre soirée
  • Fixez un moment pour évacuer les tensions
  • Evacuez en racontant, en écrivant ou en vous défoulant
  • Faites un bilan de votre journée
  • Planifiez votre prochaine journée de travail
  • Commencez de bonne heure
  • Insérez des pauses respiration
  • Recourez à un lieu ou à un moment précis

Garder l’essentiel à l’esprit

L’un des principes les plus importants dans la gestion de soi est la règle First things first. Faites tou-jours les choses les plus importantes en premier, avant les choses urgentes. Si, en règle générale, vous suivez ce principe, vous gagnerez du temps, aurez moins de crises à résoudre et comblerez mieux vos attentes.

Les pires ennemis des affaires importantes sont les affaires secondaires. Mais tout le monde ne sait pas distinguer l’important du secondaire. Et l’essentiel disparaît dans le quotidien, enfoui sous les tâches urgentes et les sollicitations extérieures.

Les tâches importantes sont celles qui nous font avancer personnellement: apprendre une langue, faire quelque chose pour sa santé, se consacrer à son hobby, écrire, peindre, lire ...

Si vous négligez une tâche importante, faites-lui confiance pour revenir à la charge, cette fois sous forme d’urgence. Vous ne prenez pas le temps de manger régulièrement? Les problèmes de santé vous guettent. Vous n’êtes pas satisfait de votre poste mais ne postulez pas ailleurs? Vous le paierez un jour, d’une manière ou d’une autre.

Nous devons à Eisenhower d’avoir souligné la différence entre les choses importantes et les choses urgentes. Eisenhower conseillait d’insérer régulièrement dans notre travail des tâches importantes. A l’inverse, les tâches ni importantes ni urgentes doivent être isolées de notre quotidien.

Les priorités changent au cours de la vie. Certaines tâches étaient peut-être importantes pour vous mais ne le sont plus; vous les traînez encore derrière vous par habitude. Demandez-vous régulière-ment ce qui compte à vos yeux et ce que vous pouvez abandonner pour la journée idéale.

La méthode Getting-Things-Done: s’organiser pour réussir

Mille pensées traversent notre esprit. Rien de plus normal: plus de 40 000 pensées nous assaillent par jour! Il nous faut donc commencer par maîtriser ce flux cérébral. La bonne nouvelle est qu’il s’agit souvent des mêmes réflexions qui se répètent. Si nous voulons décharger notre esprit de cette véritable invasion, mieux vaut donc les trier et les classer.

David Allen a développé une technique qui permet de «tout avoir sous contrôle»: connue sous le nom de méthode GTD – pour «Getting-Things-Done» –, elle a fait l’objet d’une publication en fran-çais sous le titre «S’organiser pour réussir».

Il s’agit d’un système spécialement adapté aux personnes qui ont constamment mille tâches diffé-rentes à l’esprit, et qui ne savent plus où donner de la tête.

Allen explique que les tâches en suspens ou en attente ne nous permettent pas de nous concentrer sur nos tâches et sont source de stress.

Ainsi, il peut arriver que vous soyez en train de rédiger une lettre et que votre esprit se mette à vagabonder:

  1. Pourvu que mon conseiller fiscal me réponde aujourd’hui encore.
  2. Je ne dois pas oublier de passer acheter du pain.
  3. Il faut à tout prix que je fasse deux téléphones à des clients.

Le principe de la méthode GTD consiste à décharger notre cerveau de toutes ces pensées. On y parvient en mettant par écrit systématiquement ces pensées. Cette méthode repose également sur les aide-mémoire réguliers, auxquels notre inconscient peut faire confiance, car ils nous rappelleront la tâche à réaliser exactement au moment voulu.

Etant donné son principe de base, il s’agit d’un système de travail complet, qui n’est efficace que si l’on applique l’ensemble de ses règles. Il prévoit cinq étapes:

  1. Se vider l’esprit en mettant par écrit ses pensées.
  2. Lorsque l’on prend note des pensées, formuler clairement la prochaine étape.
  3. Organiser les différentes catégories de pensées.
  4. Consulter régulièrement les listes: les aide-mémoire nous rappellent régulièrement nos pensées, de sorte que nous sommes certains de n’en oublier aucune.
  5. Réaliser – car ce n’est qu’en passant à l’action que l’on avance.

J’ai adopté ce système et suis satisfaite des résultats. Voici les aide-mémoire dont je me sers:

  1. Le vieil échéancier bien connu, que je tenais déjà: j’y insère chaque semaine les pensées afin d’avoir une vue d’ensemble de mes aide-mémoire.
  2. Un dossier Excel qui se trouve sur le bureau de mon ordinateur, et que j’ai appelé «Aide-mémoire». Ce dossier est lui-même divisé en trois dossiers: «Projets en cours», «A voir peut-être un jour», «En liste d’attente». Projets en cours: bureau, privé, livres à lire, préparations de séminaires, projets d’écriture.

Avec ces deux aide-mémoire, j’ai transféré de mon cerveau vers mon ordinateur tout ce qui surchar-geait mon esprit. Comme je me suis engagée envers moi-même à consulter régulièrement mes listes, rien ou presque ne m’échappe.

Cette méthode permet de travailler de manière efficace, sans être dérangé. On travaille à la tâche du moment en étant pleinement concentré et productif. On peut atteindre un état dans lequel on se sent totalement hors du temps, comme des enfants qui jouent et oublient tout ce qui les entoure.

Les différents éléments de cette méthode ne datent pas d’hier. Ce qui est nouveau, c’est que chacun de ces éléments est indispensable. Si vous ne passez pas en revue vos listes régulièrement, ce sys-tème ne vaut rien. Sans passage à l’action, les idées restent sans effet. Sans aide-mémoire, beaucoup d’entre elles se perdent. Sans formulation claire de la prochaine étape, la réalisation reste très vague.

L’humour, agent facilitateur

Le rire est le meilleur des traitements pour la journée idéale. Avec un sourire, on parvient souvent bien plus facilement à ses objectifs.

Dans une société comme la nôtre, où les individus jouent des coudes parce qu’on attend d’eux qu’ils aillent toujours plus haut, plus vite, plus loin, plus fort, on risque vite de prendre la vie très au sérieux et de ployer sous les nombreux engagements. Au lieu de rire, de plaisanter et de faire les fous, on fait la grimace (sérieuse) et l’on se rend la vie inutilement difficile.

Une attitude positive pourrait consister à adopter une certaine légèreté et à la transmettre aux autres; à ne pas se prendre trop au sérieux et à savoir rire de ses déconvenues en prenant un peu de distance avec son Moi.

Recommandations produits

  • L'essentiel du management

    L'essentiel du management

    La newsletter pour les cadres efficaces

    CHF 98.00

  • ManagementPratique

    ManagementPratique

    Plus de 300 aides de travail testées dans la pratique.

    Plus d’infos

  • Gestion d'équipe performante: facteurs de succès

    Gestion d'équipe performante: facteurs de succès

    Dirigez avec efficacité vos collaborateurs et vos projets

    Plus d’infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Passeport efficacité professionnelle

    Méthodes et outils afin d’optimiser son temps pour gagner en efficacité

    Prochaine date: 23. mars 2021

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Gagner en force mentale

    Se libérer des freins qui impactent la performance

    Prochaine date: 05. octobre 2020

    plus d'infos

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos