28/09/2015

Numérique: Comment s’affranchir de sa pression?

Afin de prendre du recul, certains patrons se réservent des moments consacrés à la méditation, à la marche ou à la simple déconnexion de leur appareil numérique. Une manière de mieux penser avant d’agir.

Commenter   Partager   Imprimer

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Numérique

Numérique

Jeff Weiner, le CEO de LinkedIn, a une habitude surprenante: il marche chaque jour pendant deux heures à travers son bureau, tout en réfléchissant. Une pratique qui semble lui réussir, lorsque l'on observe la forte croissance de la valeur des actions du réseau social professionnel. Cette tendance des patrons à la «déconnexion» est née aux Etats-Unis et gagne à présent ce côté de l'Atlantique.

Pour de nombreux chefs d'entreprises, il est de plus en plus difficile de consacrer des moments à la réflexion au cours leurs journées surchargées, à notre ère de connexion permanente au numérique, entre laptops, tablettes et smartphones. Or, selon Larry Rosen, psychologue spécialisé dans les technologies de l'information (TIC) à la California State University, le cerveau a besoin d'être mis au repos pendant au moins dix minutes toutes les deux heures.

Pour un patron, pouvoir s'isoler est donc un luxe nécessaire, comme le confie Pierre Aebischer, directeur de la société de services professionnels et informatiques Blue Infinity à Carouge (GE): «Il est important de s'aménager des moments de tranquillité réguliers. En règle générale, j'essaie de respecter une règle simple: les jours de semaine sont consacrés en priorité au travail, alors que les weekends sont réservés à ma famille et à ma vie privée.» Ce qui n'est pas forcément aisé lorsqu'on est patron...

Comment procéder?

Il s'agit d'abord de prendre conscience de sa dépendance aux outils numériques, afin de faire de meilleurs choix dans sa manière d'absorber les informations. «Dans de nombreuses sociétés, la culture d'entreprise ne favorise malheureusement pas cette réflexion. Les patrons se font emporter dans le tourbillon des mails et des séances», observe Nadene Canning, consultante en stratégie d'entreprise. «Une solution consiste donc à instaurer un cadre qui permette de définir ce que l'on peut faire dans le présent et ce que l'on peut remettre au lendemain.»

Les méthodes d'«évasion» les plus simples sont souvent les plus efficaces: se balader en plein air ou au bureau si on ne peut le faire à l'extérieur, écouter de la musique, méditer, utiliser des soins de bien-être comme des bains ou encore pratiquer un sport. Les exercices de respiration aident également à se recentrer sur soi. «Effectuer ces gestes à plusieurs reprises au quotidien aide à se concentrer, à prendre conscience de son état physique et mental et à avoir une vision claire devant soi», poursuit Nadene Canning.

Les techniques de recentrement peuvent varier fortement: «De nombreux jeunes chefs d'entreprise s'orientent vers le yoga et la méditation, mais d'autres choisissent les sports extrêmes, comme la grimpe ou le parapente pour décompresser», observe Philippe Gaemperle directeur de Genilem Vaud Genève.

Eloigner la tentation du numérique

Certains patrons érigent même une limite «physique», à l'instar de Michael Carl, directeur de Vanity Fair, qui oblige ceux qui partagent sa table à mettre leur téléphone hors de portée. Le but étant de ne pas y toucher jusqu'à la fin du repas, lorsque l'addition est payée. Pour éloigner la tentation, d'autres s'obligent à enfermer leur portable dans une boîte dès qu'ils rentrent à la maison. Marc Jacobs, le célèbre créateur de mode, refuse ainsi la présence d'un téléphone dans sa chambre. «J'éteins ou je mets en veille mon téléphone dès que j'entre à la maison et m'interdis de lire mes mails entre 20h00 et 8h00 du matin», confie Jean-François Meynet, directeur général d'ALPS Automation. «Pour moi, la famille constitue un îlot privilégié qui me permet de me retirer du cadre professionnel.»

Recommandations produits

  • ManagementPratique

    ManagementPratique

    Plus de 300 aides de travail testées dans la pratique.

    à partir de CHF 148.00

  • Check-lists pour les ressources humaines

    Check-lists pour les ressources humaines

    Rentabilisez votre temps avec nos check-lists RH.

    Plus d'infos

  • Check-listes pour cadres dirigeants performants

    Check-listes pour cadres dirigeants performants

    Gérez votre équipe efficacement et avec succès

    Plus d'infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    La correspondance professionnelle moderne

    Rédiger les e-mails et lettres au goût du jour – orienté vers le client

    Prochaine date: 30. juin 2017

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Gestion du temps pour cadres

    Organiser de manière efficace et optimale

    Prochaine date: 28. juin 2017

    plus d'infos