21/01/2015

Motivation externe: Bien coacher les autres

Nous ne pouvons pas motiver les autres, car chacun est responsable de sa propre motivation. Nous pouvons par contre aider les autres à se motiver en alimentant leur «compte émotionnel».

De: Claudia Hendry  ImprimerPartager 

Claudia Hendry

MBA de l’Université de Chicago, est directrice de CoachArt GmbH. Coach spécialisée dans la gestion, elle est active dans différents secteurs, dont les services et la production. Son domaine de prédilection est le soutien des cadres dans le développement personnel, la direction, la communication et la formation d’équipe. Elle intervient en donnant des séminaires et des formations à des groupes et en menant des entretiens particuliers. Claudia Hendry travaille selon la méthode du coaching systémique orienté solution. 

Motivation externe

Motivation externe

Voici une situation qui illustre, à l’aide de l’image de l’iceberg, la fonction de la motivation externe: Vous voulez féliciter une personne pour l’excellent travail qu’elle a fourni. Vous commencez par parler rationnellement de la prestation en question (vous vous situez à ce moment-là au-dessus du niveau de la mer). Vous formulez ensuite votre compliment. Votre interlocuteur perçoit le compliment de manière rationnelle, ce qui provoque un sentiment positif chez lui, qui va venir remplir la partie émotionnelle de lui-même (en dessous du niveau de la mer).

L’exemple suivant montre une autre sorte de motivation externe: Nous avons ce que nous pouvons appeler un «compte relationnel» avec nos congénères. Il s’agit d’une métaphore pour indiquer le capital confiance qui a été amassé au cours d’une relation. En étant poli, aimable, sincère, digne de confiance, admiratif, etc., vous engendrez de la motivation externe: pour poursuivre l’image bancaire, vous faites des «versements» sur votre compte relationnel et créez par conséquent des réserves. Vous êtes dans les chiffres noirs: l’autre a confiance en vous. Si vous commettez un impair, la confiance et les réserves diminueront, mais votre capital sera encore suffisamment important pour que votre faux pas ne mette pas votre relation en danger.

Votre compte relationnel auprès de l’autre est dans les chiffres rouges lorsque vous le démotivez en vous montrant impoli, en réagissant de manière exagérée, en l’ignorant, en devenant hostile, en abusant de sa confiance, etc. Le niveau de confiance plonge, pour autant que l’on puisse encore parler de confiance. Vous n’avez plus de marge de manoeuvre dans cette relation, vous ne pouvez plus rien vous permettre sans courir le risque de voir le lien se rompre.

La motivation externe est le fondement d’un coaching efficace. En adoptant un comportement adapté envers la personne coachée et en lui consacrant votre attention, vous alimentez son compte émotionnel: c’est ce qui se passe dans la pratique professionnelle de tout coach. Même si le capital confiance est important, sans «versements» réguliers sur le compte, la relation se détériore.

Source: Business Dossier Coaching

Recommandations produits

  • Abonnement annuel Business Dossiers

    Abonnement annuel Business Dossiers

    Gagnez en efficacité professionnelle

    CHF 98.00

Recommandation séminaire

Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

Les fondamentaux du Management II

Développez votre leadership et accompagnez le changement dans l’entreprise

Prochaine date: 23. juin 2020

plus d'infos

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos