07/01/2015

Entretien d'évaluation: Vers une nouvelle approche?

Une étude réalisée par le LearnLab, cellule de R&D d’HR Valley, constate que les entreprises éprouvent une anxiété grandissante à l’égard de l’entretien d'évaluation.

Commenter   Partager   Imprimer

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Entretien d'évaluation

Entretien d'évaluation

Tout en s’intéressant aux pratiques actuelles, cette étude anticipe sur les modèles d’évaluation de demain. Eléments d’explication avec Arabelle Laurans de Faÿ, directrice du LearnLab.

L’entretien d’évaluation est-il toujours un moment clé dans la vie des entreprises?

Ce qui est intéressant, c’est qu’il est surtout perçu, et vécu, avec une charge émotionnelle associée forte, alors qu’en réalité l’entretien d’évaluation a peu, ou pas, de lien avec la rémunération, la formation ou la mobilité. Ces dernières sont en réalité déterminées par et dans d’autres instances: people review, comité RH, assessment…

Comment les entreprises définissent-elles l’évaluation?

Tout d’abord, elles définissent toutes l’évaluation au travers de l’entretien d’évaluation. Et si l’entretien d'évaluation en lui-même varie peu d’une entreprise à l’autre, les définitions, elles, varient sensiblement. Nous relevons trois approches dominantes. Tout d’abord, elle peut être perçue comme un acte stratégique d’entreprise: moment d’échange entre les collaborateurs et l’entreprise via son manager, l’entretien permet de mettre en perspective les réalisations, le potentiel et l’évolution d’un collaborateur en lien avec la stratégie de l’entreprise. Ensuite, l’évaluation peut être interprétée comme un acte managérial, et l’entretien devient alors un moment structurant du dialogue managérial. C’est le pivot de la relation manager/managé puisqu’il est l’occasion de se parler, de se dire les choses simplement et de mieux se comprendre. Enfin, l’évaluation peut aussi être envisagée comme un outil de mesure, de notation. Il est alors vu comme un outil de vérité´ grâce auquel le collaborateur sera évalué et récompensé au regard de sa contribution. Cependant, si les définitions varient force est de constater que l’outil, lui, reste sensiblement le même.

A quels écueils les entreprises se heurtent-elles en matière d’évaluation?

Les entreprises sont confrontées à la fin d‘un modèle d’évaluation qui datait des 30 Glorieuses avec un contexte à forte croissance, de la richesse à partager et des organisations stables. Aujourd’hui, elles manquent de recul pour challenger l’outil, et continuent à l’utiliser dans un univers radicalement différent provocant un amalgame entre le système d’évaluation actuel et le concept d’évaluation au sens large, à savoir de mesure de l’efficacité au travail. Par ailleurs, l’omniprésence du regard financier et mathématique a provoqué le fantasme de «l’outil parfait», et a réduit l’évaluation à une évaluation de la performance. Or, la performance n’est qu’un aspect de l’évaluation, les efforts déployés sont aussi à évaluer, qu’il s’agisse des compétences ou des contextes dans lesquels les résultats sont atteints. Enfin, les entreprises sont challengées sur l’opacité d’un système qu’elles ont créé et qui leur a échappé: qu’évalue-t-on? Pour quoi faire? Quels sont les liens entre évaluation, rémunération et formation? Autant de questions auxquelles managers et collaborateurs n’ont souvent pas de réponse, ce qui génère inconfort et frustrations.

Quels seront les systèmes d’évaluation de demain?

Ces systèmes devront sortir de l’évaluation de la performance in extenso. Il faut repenser le système comme une mesure de l’efficacité professionnelle en intégrant les dimensions contextuelles. Repenser ainsi l’évaluation permet de la repositionner comme le cœur du réacteur de la réflexion autour de la faisabilité humaine, garde-fou de la qualité de vie au travail. Il est important de sortir de l’opacité des systèmes, et cela implique de faire des choix: est-il fait pour répartir la richesse ou pour développer les compétences? Est-il fait pour donner un signe de reconnaissance individuelle ou pour aligner chacun au sein du collectif? Chaque système d’évaluation doit être pensé de façon spécifique pour chaque entreprise et n’aura de sens que dans ce cadre.

Recommandations produits

  • Gestion des entretiens

    Gestion des entretiens

    Gérez les entretiens avec vos collaborateurs.

    CHF 38.00

  • Check-listes pour cadres dirigeants performants

    Check-listes pour cadres dirigeants performants

    Gérez votre équipe efficacement et avec succès

    Plus d'infos

  • WEKA Modèles de contrats en ligne

    WEKA Modèles de contrats en ligne

    Gagnez en assurance avec des modèles adaptés à vos besoins.

    Plus d'infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Manager en leader

    Devenez un manager plus flexible et plus efficace!

    Prochaine date: 15. mars 2018

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Conduite de collaborateurs

    Rentrer dans le rôle et les responsabilités du chef de proximité

    Prochaine date: 20. mars 2018

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Décrypter le langage corporel

    Comprendre et maîtriser le non-verbal

    Prochaine date: 19. juin 2018

    plus d'infos