17/07/2014

Coopératives d'achat: Mutualisation des avantages

Les coopératives d'achat et les réseaux sont sur toutes les lèvres.

Commenter   Partager   Imprimer

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Coopératives d'achat

Coopératives d'achat

Généralités

Tous les secteurs de la société et de l’économie tentent d’améliorer leur situation en créant des coopérations et des réseaux afin de faire des économies de coûts. La concurrence exacerbée engendrée par la mondialisation et l’évolution des conditions-cadres poussent les entreprises à sortir des chemins battus. Elles recourent à des partenariats de distribution, des réseaux de bonnes pratiques, des projets de benchmarking, de la sous-traitance de prestations internes et à des coopérations afin d’exploiter de nouveaux potentiels et d’en tirer des avantages concurrentiels.

Les entreprises de grande taille bénéficient de meilleures conditions d’achat car elles se dotent d’un groupement d’achats très au point et peuvent exploiter des synergies en leur sein même. Les coopératives d’achat sont un essai de faire profiter également les petites et moyennes entreprises des avantages de la gestion par groupement d’achats. Elles servent avant tout à profiter de meilleurs prix et mettre à la portée des entreprises adhérentes des possibilités que le marché ne leur aurait jamais offertes.

Objectifs d’une coopérative d’achat

  • Des prix et conditions à négocier: instaurer une coopération entre plusieurs entreprises permet de réunir des volumes d’achats et de négocier pour obtenir des prix et des conditions plus avantageux. Le fournisseur tire également profit de cette coopération, car elle lui permet de produire ou d’acheter de plus grandes quantités et de faire lui aussi des économies.
  • Diminution des frais d’acquisition: une autre économie découle de la diminution des frais d’acquisition. Des accords-cadres peuvent être conclus, qui réduisent le nombre de négociations nécessaires. Dans chaque entreprise adhérente, l’acheteur a plus de temps à consacrer à ses biens stratégiques et peut par conséquent, ici aussi, obtenir de meilleurs prix. De plus, les processus d’acquisition sont optimalisés.
  • Bénéfice accessoire: les échanges entre les acheteurs des entreprises adhérentes génèrent un intense transfert de savoir-faire. Chaque entreprise engrange ainsi des compétences supplémentaires : meilleure connaissance du marché, des produits et des processus, meilleures compétences dans le domaine des achats. En outre, la direction des achats de chaque entreprise est mise au banc d’essai, et un processus d’évaluation comparative se fait entre les entreprises.
  • Standardisation: la détermination des quantités dévolues à chaque entreprise adhérente permet aussi de standardiser les produits, de dépister les produits «exotiques», dont le marché est limité. Les entreprises augmentent leur pouvoir de marché par rapport au fournisseur. Elles font du marché des ventes un marché d’achats et acquièrent des compétences et connaissances supplémentaires.

Les coopératives d’achat: commencez par agir à l’interne

1. Instaurez une gestion groupée du matériel

Le but de la gestion groupée du matériel est de combler le fossé qui existe entre les achats centralisés de la coopérative et les achats décentralisés faits par les différentes entreprises. Il s’agit également de faire en sorte de pouvoir utiliser les synergies. Les achats sont coordonnés au sein de la coopérative.

Gérer le matériel de manière groupée, c’est déterminer des normes au sein de l’entreprise et endiguer une variété exagérée des produits. Il arrive souvent que l’on acquière des pièces qui ne se distinguent que par quelques nuances, mais remplissent exactement les mêmes fonctions. Cela peut être dû à des raisonnements faits durant le développement du produit, à des causes plus anciennes ou à des souhaits du fournisseur.

Il s’agit d’utiliser dans la mesure du possible les mêmes pièces afin de parvenir à grouper les demandes. La tâche des acheteurs consiste ici à communiquer les avantages de cette stratégie de standardisation et de faire en sorte d’en tirer profit.

2. Créez des équipes au sein de votre entreprise

Pour identifier les potentiels et mettre en commun les besoins, il faut former des équipes communes d’acheteurs, de techniciens et de développeurs de produits, et aborder le projet ensemble. Il ne faut pas attendre le moment des achats pour créer ces équipes. La gestion groupée du matériel doit commencer dès la phase de développement du produit.

3. Faites participer vos collaborateurs

Il est recommandé de faire participer les collaborateurs à la gestion groupée du matériel dans le cadre de processus d’amélioration constante, et de tirer profit de leur expérience et de leurs connaissances.

 

Recommandations produits

  • Contrats pour responsables de PME

    Contrats pour responsables de PME

    Disposez d’un tableau de bord pour la conclusion de contrats professionnels

    CHF 78.00

  • Check-listes pour cadres dirigeants performants

    Check-listes pour cadres dirigeants performants

    Gérez votre équipe efficacement et avec succès

    Plus d'infos

Recommandation séminaire

Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

TVA suisse - Confirmés

Traiter avec assurance les cas complexes

Prochaine date: 22. juin 2017

plus d'infos