26/07/2016

Travail à temps partiel: Illusoire de le concilier avec carrière?

Le travail à temps partiel représente-il la fin de la carrière professionnelle? Temps partiel et carrière sont-ils compatibles? Les avis sur la question divergent, surtout quand il s’agit des hommes et des fonctions dirigeantes. Analyse des pour et des contre.

De: Raphael Zahnd   Imprimer Partager   Commenter  

Raphael Zahnd

Raphael Zahnd est responsable de la gestion de la marque «Careerplus». En sus de ses très nombreuses tâches, il est responsable du CareerBlog de l’entreprise. Durant ses loisirs, qu’il s’adonne au ski de fond, au tennis ou qu’il s’occupe de ses deux enfants, Raphael Zahnd démontre tout autant d’endurance qu’au travail!

 vers le portrait

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Travail à temps partiel

Travail à temps partiel

Un défi pour l'employeur

De plus en plus nombreux sont les actifs souhaitant réduire leur taux d’activité. Pour les employeurs, cela représente souvent un défi, quand bien même les profits tirés du temps partiel sont de loin plus intéressants que les coûts qu’il engendre.

Femmes: oui, hommes: non

Depuis le début des années nonante, plus de la moitié des femmes en Suisse travaillent à temps partiel, et la tendance gagne du terrain. Chez les hommes, l’évolution est tout autre: en 2012, ils étaient à peine 13% à exercer une activité à taux réduit.

Temps partiel et carrière – une illusion

Les hommes émettent souvent des réserves sur le travail à temps partiel. D’une part, ils redoutent une perte salariale importante, d’autre part, ils croient qu’une activité à taux réduit nuirait à leur carrière. En effet, les employeurs déploient de nombreux arguments contre le temps partiel:

  • Le temps partiel ne serait pas conciliable avec les activités de l’entreprise
  • Les entretiens et les séances internes seraient difficiles à coordonner
  • La conduite de collaborateurs et le service à la clientèle ne pourraient pas être partagés

En y regardant de plus près, force est de constater que les avantages du temps partiel l’emportent haut la main.

Plus efficaces, plus motivés et plus productifs grâce au travail à temps partiel

Les avantages du travail à temps partiel sont nombreux et ils bénéficient tout autant aux salariés, aux employés qu’à la société. En effet, plus le nombre d’hommes exerçant une activité à temps partiel augmentera – surtout dans les fonctions dirigeantes – plus les femmes en feront de même. Ainsi, les institutions sociales perdent moins de personnes actives desquelles elles sont tributaires. Finalement, les coûts liés aux situations de stress au travail peuvent être limités.

Les avantages aux yeux du travailleur:

  • Effet positif sur la qualité de vie et l’équilibre entre vie professionnelle/vie privée
  • Augmentation de la motivation, efficacité et productivité
  • Diminution du stress
  • Possibilité d’acquérir de nouvelles compétences durant les heures de loisir (formation continue, etc.)

Les avantages aux yeux de l’employeur:

  • Le personnel qualifié peut rester
  • Le savoir-faire est réparti entre plusieurs collaborateurs (job-sharing)
  • Le temps partiel est un facteur important de la gestion des talents («war for talents»)
  • Le temps partiel induit à faire moins de pauses et mener moins de discussions informelles
  • Davantage de motivation et de performance
  • Les rendez-vous médicaux ou autres sont pris en dehors du temps de travail

Comment promouvoir le travail à temps partiel?

Pour promouvoir le travail à temps partiel, il devrait être ancré dans la charte de l’entreprise et faire office de modèle. Il deviendrait ainsi un objectif réel à atteindre. Les employeurs seraient alors en charge d’examiner les descriptifs de postes, de définir clairement les domaines de responsabilité, et de développer des processus encore plus efficaces. Par ailleurs, les supérieurs n’évalueraient pas leurs collaboratrices et collaborateurs au temps de présence, mais aux objectifs atteints. Et finalement quoi de mieux qu’un employeur qui montre l’exemple.

Source: careerplus.ch

Recommandations produits

  • RHpratique en ligne

    RHpratique en ligne

    Réussissez votre management du personnel.

    à partir de CHF 298.00

  • Newsletter Droit du travail

    Newsletter Droit du travail

    Jurisprudences commentées. Exemples pratiques. Actualités & Perspectives.

    Plus d'infos

  • Navigator Book Ressources Humaines pratique

    Navigator Book Ressources Humaines pratique

    Pour une gestion encore plus efficace du personnel au quotidien.

    Plus d'infos

Recommandations de séminaire

  • Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Workshop Horaires de travail – Cas spéciaux

    Les solutions au casse-tête de tous les employeurs pour éviter les risques

    Prochaine date: 27. avril 2017

    plus d'infos

  • Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Temps de travail et absences: Dispositions légales et mise en œuvre pratique

    Prochaine date: 30. mai 2017

    plus d'infos