30/09/2019

Travail à temps partiel: Illusoire de le concilier avec carrière?

Le travail à temps partiel représente-il la fin de la carrière professionnelle? Temps partiel et carrière sont-ils compatibles? Les avis sur la question divergent, surtout quand il s’agit des hommes et des fonctions dirigeantes. Analyse des pour et des contre.

De: Raphael Zahnd  ImprimerPartager 

Raphael Zahnd

Raphael Zahnd est responsable de la gestion de la marque «Careerplus». En sus de ses très nombreuses tâches, il est responsable du CareerBlog de l’entreprise. Durant ses loisirs, qu’il s’adonne au ski de fond, au tennis ou qu’il s’occupe de ses deux enfants, Raphael Zahnd démontre tout autant d’endurance qu’au travail!

 vers le portrait

Travail à temps partiel

Un défi pour l'employeur

De plus en plus nombreux sont les actifs souhaitant réduire leur taux d’activité. Pour les employeurs, cela représente souvent un défi, quand bien même les profits tirés du temps partiel sont de loin plus intéressants que les coûts qu’il engendre.

 

Les chefs sont masculins et travaillent à temps plein: pour changer les mentalités dans les étages de direction

Dans de nombreuses entreprises en Suisse, c’est encore et toujours l’homme occupant un poste à plein temps qui règne dans les étages de direction. Et pourtant, les modèles de temps de travail flexibles dépoussièrent de plus en plus les vieilles carcasses d’une politique du personnel souvent rigide et léthargique en offrant aux femmes l’accès à des postes de direction et en ouvrant la porte aux hommes à des emplois à temps partiel.

En pratique, ce phénomène ne s’étend pas à l’entier du territoire, preuves par les chiffres: seul un travailleur sur cinq occupant un poste de direction ou une position dirigeante en 2015 travaillait à temps partiel – les femmes presque 5 fois plus souvent que les hommes – selon l’Office fédéral de la statistique (OFS) alors que la Suisse est presque championne d’Europe du travail partiel (elle est juste devancée par les Pays-Bas). En 2015, un bon tiers des travailleurs en Suisse occupaient des postes à temps partiel, un chiffre en constante augmentation depuis 1991. Force est de constater toutefois qu’on trouve cette catégorie d’employés presque exclusivement dans les niveaux inférieurs de la hiérarchie, et qui plus est, des femmes dans six cas sur dix. Tendance augmentant ces dernières années aussi chez les hommes. En effet, ils sont passés de 8% en 1994 à 16% en 2015.

Plus efficaces, plus motivés et plus productifs grâce au travail à temps partiel

Les avantages du travail à temps partiel sont nombreux et ils bénéficient tout autant aux salariés, aux employés qu’à la société. En effet, plus le nombre d’hommes exerçant une activité à temps partiel augmentera – surtout dans les fonctions dirigeantes – plus les femmes en feront de même. Ainsi, les institutions sociales perdent moins de personnes actives desquelles elles sont tributaires. Finalement, les coûts liés aux situations de stress au travail peuvent être limités.

Les avantages aux yeux du travailleur:

  • Effet positif sur la qualité de vie et l’équilibre entre vie professionnelle/vie privée
  • Augmentation de la motivation, efficacité et productivité
  • Diminution du stress
  • Possibilité d’acquérir de nouvelles compétences durant les heures de loisir (formation continue, etc.)

Les avantages aux yeux de l’employeur:

  • Le personnel qualifié peut rester
  • Le savoir-faire est réparti entre plusieurs collaborateurs (job-sharing)
  • Le temps partiel est un facteur important de la gestion des talents («war for talents»)
  • Le temps partiel induit à faire moins de pauses et mener moins de discussions informelles
  • Davantage de motivation et de performance
  • Les rendez-vous médicaux ou autres sont pris en dehors du temps de travail

Pourquoi une entreprise devrait-elle encourager les modèles de temps de travail flexibles dans sa direction?

C’est un bon moyen d’augmenter son attractivité sur le marché du travail, prétend J. K. Kuark, car une telle entreprise attire à elle des top managers et peut ainsi les fidéliser. Mais il y a d’autres bénéfices, comme le montre ce graphique. Des études attestent des bienfaits d’une telle organisation pour les entreprises.

S’ouvrir à de nouveaux modèles de temps de travail flexibles constitue un processus continu, et dans la plupart des cas, cela implique une transformation de la culture au sein de l’entreprise. Un changement qui doit s’opérer du haut vers le bas – top down.

Source: careerplus.ch

Recommandations produits

  • Newsletter Salaire & assurances sociales

    Newsletter Salaire & assurances sociales

    Cas spéciaux. Exemples de calcul. Jurisprudence.

    CHF 98.00

  • Compensation & Benefits Management

    Compensation & Benefits Management

    Principes et méthodes de mise en place des systèmes de rémunération.

    Plus d’infos

  • WEKA Modèles de contrats en ligne

    WEKA Modèles de contrats en ligne

    Gagnez en assurance avec des modèles adaptés à vos besoins.

    Plus d’infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Le Coach RH

    Découvrir et mettre en pratique les méthodes de Coaching dans votre pratique des RH

    Prochaine date: 02. avril 2020

    plus d'infos

  • Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Workshop Contrat de travail et règlement du personnel

    Rédaction et maîtrise des risques

    Prochaine date: 12. mai 2020

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Piloter les RH avec des indicateurs performants

    Elaborer les indicateurs, interpréter les résultats, prendre des mesures

    Prochaine date: 31. mars 2020

    plus d'infos

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos