30/06/2014

Expert: Son utilité dans la gestion d'entreprise

Chaque cadre dirigeant est un expert dans son domaine.

De: Rolf Rado   Imprimer Partager   Commenter  

Rolf Rado

Sue et Rolf Rado Läubli sont les propriétaires d’Axios Organisations- und Personalentwicklung. Axios apporte son soutien aux  organisations qui traversent des processus de changement, établit des concepts de formation pour des entreprises et anime des ateliers et des formations. Son atout principal réside dans les projets sur mesure qu’elle développe pour ses clients. Les principales compétences de Rolf P. Rado relèvent de la conception et de l’accompagnement de processus de changement, du développement et de la mise en pratique de visions, chartes et stratégies ainsi que de séminaires et de formations dans les domaines de la conduite du personnel, de la gestion de conflit, du développement d’équipe, de la santé au sein de l’entreprise et de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Expert

Expert

 

 

L’activité d’expert est décrite sous « direction technique ». Le cadre dirigeant travaille dans le domaine technique et il est responsable de la coordination et de l’évaluation technique. En outre, il relève également de la tâche du cadre dirigeant de garder ses connaissances à jour dans son domaine. 

 

 

 

En tant qu’expert, le cadre dirigeant assume la responsabilité des tâches suivantes :

  • piloter et diriger techniquement des projets
  • gestion systématique des connaissances
  • déployer la gestion de la qualité et des standards
  • Coaching technique de l’équipe et
  • responsabilité des compétences et des ressources techniques

Cela requiert des connaissances techniques, des connaissances sectorielles, des connaissances du marché, des connaissances informatiques, des connaissances de la situation juridique, évtl. des langues étrangères.

Déséquilibre dans le modèle du Leadership

Il est important de maintenir les domaines individuels de la direction dans une relation appropriée par rapport aux tâches à accomplir.

Cela dépend de :

combien de collaborateurs directement subordonnés doivent être gérés

dans quelle mesure l’activité en tant qu’expert est nécessaire dans le domaine (suis-je le seul qui ait des connaissances générales techniques ?) et

dans quel domaine de direction suis-je actif.

Fondamentalement, on peut dire que :

Plus le domaine de direction sera élevé, plus le cadre dirigeant devra déléguer les aspects techniques et plus il devra se concentrer sur la gestion et sur les aptitudes au leadership.

Souvent, les tâches d’expert dominent chez les cadres dirigeants.

L’expert consacre la majeure partie de son temps à des activités d’expert. Il s’agit de tâches dans son domaine technique d’activités. Dans une banque, des entretiens avec des clients commerciaux et la préparation ainsi que le traitement ultérieur correspondants relèvent de l’activité d’expert. Ce cadre dirigeant aura peu de temps disponible pour les autres domaines. Si insuffisamment d’activités de développement sont réalisées, le département ou l’organisation va stagner et les étapes importantes permettant la préparation de l’avenir seront omises. Cela peut alors avoir des effets sur l’ensemble de l’organisation parce que le cadre dirigeant/le département ne sera plus « state of the art » dans les différents domaines et les collaborateurs ne pourront plus se développer. Même pour les tâches de management et de leader, il ne restera pas suffisamment de temps.

Etant donné que les tâches de management de leader ne peuvent pas être simplement repoussées (un budget doit être par exemple créé, les entretiens avec les collaborateurs doivent être réalisés), ces cadres dirigeants auront tendance à réaliser ces fonctions dans le cadre d’heures supplémentaires et le risque de « Burnout » deviendra très important. Si un temps insuffisant est investi pour gérer un domaine, il existe le risque d’incapacité de vision globale. Dans ce genre de cas, il deviendra très difficile de reprendre ce département en cas d’absence de longue durée ou de démission du cadre dirigeant. L’entretien des bonnes connaissances fait partie des tâches de direction.