05/07/2016

Rédaction du contrat de travail: Suivez le guide étape par étape!

Le contrat de travail contient l'ensemble des dispositions régissant les rapports entre l'employeur et l'employé. Vous disposez d'une grande marge de manœuvre lors de la rédaction, dans la mesure où les dispositions légales minimales sont respectées. Nous vous proposons un petit guide de la rédaction du contrat de travail étape par étape.

Partager   Imprimer

Rédaction du contrat de travail

Rédaction du contrat de travail

Rédaction du contrat de travail - Forme du contrat de travail

Principes

Un contrat de travail peut être conclu par accord verbal. Pourtant, certaines dispositions doivent absolument revêtir la forme écrite. En font notamment partie des règlements extraordinaires relatifs aux heures supplémentaires, par exemple le renoncement à l'indemnisation des heures supplémentaires, la fixation d'un temps d'essai ne correspondant pas au délai mensuel prévu par le CO ou d'autres délais de résiliation ou l'intégration d'une prohibition de faire concurrence.

Les articles 361 à 362 CO définissent les cas dans lesquels il est possible de déroger aux règles. Vous y trouvez les dispositions auxquelles il est impossible de déroger, soit dans tous les cas, soit uniquement au détriment du travailleur. Il est ainsi possible de régler la poursuite du paiement du salaire en dérogation aux dispositions légales minimales, mais les prestations ne peuvent pas être inférieures.

Le droit du travail part du contrat de travail à durée indéterminée et à plein temps. Dans ces rapports de travail, le besoin de réglementation n'est pas grand.

Dispositions minimales

Au minimum, il faut régler les points suivants:

  • Partenaire contractuel: société et collaborateur/-trice
  • Fonction: engagement en tant que …
  • Début des rapports de travail
  • Durée du travail hebdomadaire
  • Salaire mensuel brut

A moins que le contrat n’en dispose autrement, le premier mois de travail est considéré comme temps d'essai; le délai de résiliation se base sur les dispositions du CO; le salaire est à verser douze fois par an; en cas de poursuite du paiement du salaire en cas de maladie, l'une des échelles (en fonction du siège de la société) s'applique; en cas d'accident, l'employeur doit continuer à verser 80% du salaire; le droit aux vacances est de cinq semaines jusqu'à 20 ans et de 4 semaines par la suite; les prestations des assurances sociales sont définies conformément aux dispositions légales respectivement au règlement de la caisse de pensions.

Conseil pratique: 
Nous vous recommandons, également en cas de contrat de travail à durée indéterminée à plein temps – donc dans le cas «standard» – d'intégrer les dispositions essentielles dans le contrat de travail. Du point de vue juridique, ce n'est pas nécessaire, mais il est tout de même recommandé si l'employeur désire respecter la transparence vis-à-vis des collaborateurs.

1re étape: informez-vous sur les conditions d'engagement détaillées

Avant la rédaction du contrat de travail, vous devez vous informer sur les conditions d'engagement détaillées, qui contiennent entre autres les éléments suivants:

  • Genre d'activité et lieu de travail
  • Début du contrat
  • Temps d'essai et fin des rapports
  • Durée du travail
  • Salaire
  • Vacances

2e étape: informez-vous sur les bases légales Le contrat de travail contient l'ensemble des dispositions régissant les rapports entre l'employeur et l'employé.

Vous disposez d'une grande marge de manœuvre dans la rédaction du contrat de travail, dans la mesure où les dispositions légales minimales sont respectées.

En partie, il n'est possible de déroger aux dispositions légales que par écrit ou qu'en faveur du travailleur. Un contrat de travail peut également être conclu par accord verbal. Pourtant, certaines dispositions doivent absolument revêtir la forme écrite.

Conseil pratique:
Il est conseillé de conclure tous les contrats de travail par écrit. Les deux parties profitent ainsi de la sécurité juridique. Ce qui est encore plus important, c'est pourtant d'éviter le plus de malentendus possible.

Les articles 361 à 362 CO définissent les cas dans lesquels il est possible de déroger aux règles. Vous y trouvez les dispositions auxquelles il est impossible de déroger, soit dans tous les cas, soit uniquement au détriment du travailleur. Attention: en partie, l'impossibilité de déroger aux dispositions résulte du texte législatif, sans que la disposition correspondante ne figure aux articles 361 et 362 CO.

Base légale du Code des obligations, art. 361 CO: dispositions auxquelles il ne peut être dérogé ni au détriment de l’employeur ni à celui du travailleur.  

Il ne peut être dérogé aux dispositions ci-après par accord, contrat-type de travail ou convention collective, ni au détriment de l’employeur ni au détriment du travailleur: …

Exemples:

  • Renoncement à l'indemnisation des heures supplémentaires
  • Versement d'une avance
  • Fourniture de travail en cas de travail aux pièces ou à la tâche
  • Salaire afférent aux vacances
  • Compensation avec des créances contre l’autre partie
  • Durée du temps d'essai
  • Délais de résiliation
  • Résiliation en temps inopportun par le travailleur
  • Résiliation immédiate pour justes motifs
  • Prohibition de faire concurrence

Attention!
Les accords et les dispositions de contrats-types de travail et de conventions collectives qui dérogent aux dispositions susdites au détriment de l’employeur ou du travailleur, sont nuls.

Base légale du Code des obligations, art. 362 CO: dispositions auxquelles il ne peut pas être dérogé au détriment du travailleur

Il ne peut pas être dérogé aux dispositions ci-après par accord, contrat-type de travail ou convention collective, au détriment de la travailleuse ou du travailleur: …

Exemples:

  • Responsabilité du travailleur
  • Décompte de salaire
  • Demeure de l'employeur
  • Salaire en cas d’empêchement du travailleur
  • Remboursement des frais professionnels
  • Protection de la personne du travailleur
  • Durée et réduction de la durée des vacances
  • Salaire afférent aux vacances
  • Congé de maternité
  • Congé-jeunesse
  • Certificat de travail
  • Résiliation abusive
  • Résiliation en temps inopportun par l’employeur
  • Conséquences du non-respect de la prohibition de faire concurrence

Attention!
Les accords et les dispositions de contrats-types de travail et de conventions collectives qui dérogent aux dispositions susdites au détriment du travailleur, sont nuls.

3e étape: vérifiez quels points sont déjà réglés dans le règlement du personnel ou une CCT

La plupart des entreprises disposent d'un règlement du personnel, dans lequel beaucoup de points sont déjà réglés et ne doivent donc plus être mentionnés dans le contrat. Il s'agit souvent d'aspects tels que le règlement des heures d'appoint et des heures supplémentaires, des vacances et des jours fériés et de l'octroi de congés pour des affaires personnelles.

Quant à la poursuite du paiement du salaire en cas d'accident et de maladie, il est conseillé d'intégrer les dispositions correspondantes soit dans le contrat de travail, soit dans le règlement du personnel. Certains aspects tels que le renoncement à l'indemnisation des heures supplémentaires, les délais de résiliation extraordinaires ou l'intégration d'une prohibition de faire concurrence devraient absolument figurer dans le contrat principal. En plus, le contrat principal doit renvoyer clairement aux règlements correspondants, qui doivent être remis au travailleur avant la signature du contrat.

4e étape: réfléchissez aux points que vous désirez régler dans le contrat de travail Le contrat de travail à durée indéterminée au salaire mensuel est le contrat le plus souvent utilisé.

Du point de vue juridique, il suffit de régler seulement quelques points.

Au minimum, il faut régler les aspects suivants:

  • Partenaire contractuel: société et collaborateur/-trice
  • Fonction: engagement en tant que …
  • Lieu de travail
  • Début des rapports de travail
  • Durée de travail hebdomadaire
  • Salaire mensuel brut et primes éventuelles; gratification, 13e salaire, bonus

A moins que le contrat n’en dispose autrement, le premier mois de travail est considéré comme temps d'essai; le délai de résiliation se base sur les dispositions du CO; le salaire est à verser douze fois par an; en cas de poursuite du paiement du salaire en cas de maladie, l'une des échelles (en fonction du siège de la société) s'applique; en cas d'accident, l'employeur doit continuer à verser 80% du salaire (LAA); le droit aux vacances est de cinq semaines jusqu'à 20 ans et de 4 semaines par la suite; les prestations des assurances sociales sont définis conformément aux dispositions légales respectivement au règlement de la caisse de pensions.

Conseil pratique: Nous vous recommandons, également en cas de contrat de travail à durée indéterminée à plein temps – donc dans le cas «standard» – d'intégrer les dispositions essentielles dans la rédaction du contrat de travail. Du point de vue juridique, ce n'est pas nécessaire, mais il est tout de même recommandé si l'employeur désire respecter la transparence vis-à-vis des collaborateurs. Faute d'un règlement correspondant, la loi s'applique.

5e étape: rédigez le contrat de travail

Vous avez maintenant récolté toutes les informations nécessaires, vous savez quels points doivent encore être réglés dans le contrat de travail et quels aspects sont déjà traités dans le règlement du personnel. Vous êtes maintenant en mesure d'établir le contrat pour votre collaborateur:

  • Partenaire contractuel: société XY et collaborateur Z
  • Fonction: engagement en tant que W
  • Lieu de travail: Genève
  • Le travailleur peut également être engagé pour d'autres tâches et à d'autres endroits.
  • Début des rapports de travail: 1er mai 20XX
  • Durée de travail hebdomadaire: 40 heures
  • Salaire mensuel brut: CHF 6000.- (x 12 / x 13 par année civile)

Recommandation séminaire

Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

Contrat de travail et règlement du personnel: rédaction et maîtrise des risques

La rédaction et l’adaptation du contrat de travail se trouvera au premier plan dans ce workshop. À la fin vous serez en mesure d’élaborer des contrats complets en maîtrisant le risque...

Prochaine date: 16. mai 2017

plus d'infos

Recommandations produits

  • Newsletter Droit du travail

    Newsletter Droit du travail

    Jurisprudences commentées. Exemples pratiques. Actualités & Perspectives.

    CHF 98.00

Recommandation séminaire

Séminaire, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

Salaires – Bases

Gagnez en sûreté dans les décomptes de salaires – nouveaux séminaires pratiques

Prochaine date: 10. mai 2017

plus d'infos