23/10/2014

Développement: Les chefs montrent peu d’intérêt pour la promotion des employés

Une étude révèle que dans de nombreuses entreprises, l’initiative relative à la gestion des talents ne vient pas du chef.

Commenter   Partager   Imprimer

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Développement

Développement

Dans le cadre d’une étude internationale, 40% des personnes interrogées affirment que leur supérieur ne montre aucun intérêt pour la recherche et la promotion des talents dans l’entreprise. En outre, deux tiers des employés allemands pensent que l’on ne consacre pas suffisamment de temps à la formation complémentaire dans le travail quotidien.

Souvent, les responsables d’entreprise se plaignent que la pénurie de personnel qualifié les gênerait pour trouver le candidat approprié aux postes à responsabilités. Suite à une enquête internationale réalisée par ROC, entreprise de consultant SAP, il serait cependant judicieux que les responsables du personnel pour les postes de direction changent leur manière de penser et consacrent à l’avenir plus de temps et surtout plus d’énergie à la promotion des talents déjà présents dans l’entreprise. En effet, 40% des 4 000 employés interrogés en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et aux USA indiquent que leur supérieur n’aurait encore jamais montré d’intérêt pour la recherche et le développement de talents internes. Encore plus encore, à savoir 58% des participants à travers le monde, ont fait l’expérience d’être purement et simplement ignorés dans le cadre des programmes de promotion à moins de prendre eux-mêmes l’initiative.

Chouchou du chef : la relation au supérieur est souvent plus importante que la performance

Apparemment, avoir un bon rapport à son chef reste un facteur important pour être considéré à la prochaine opportunité de promotion. En effet, près de la moitié (44%) des personnes interrogées pensent que le contact personnel avec les responsables serait plus important que la performance effective. D’après les résultats de l’enquête, la promotion des employés serait rendue encore plus compliquée par le fait que la majorité des entreprises (58%) n’offre pas de stimulants tels que, par exemple, le paiement de primes qui pourrait motiver à participer à des programmes d’encouragement des talents.

Deux tiers des employés allemands regrettent le manque de formation complémentaire

L’étude révèle également un besoin de rattrapage dans le monde entier concernant un autre instrument interne de promotion des talents : les auteurs de l’étude ont constaté un immense potentiel inutilisé dans les quatre pays étudiés en ce qui concerne la formation complémentaire au sein de l’entreprise. En Allemagne, ce déficit apparaît très fortement. Près de deux tiers (65%) des employés estiment que l’on ne consacre pas suffisamment de temps au quotidien à la formation complémentaire au sein de l’entreprise. En comparaison, ce pourcentage est légèrement plus bas aux USA où il ne se monte qu’à 47% des employés.

Obligation du responsable du personnel : développer les employés plus efficacement

Les auteurs de l’étude en imputent la charge aux responsables du personnel. Ces derniers doivent prendre conscience de la nécessité d’une promotion efficace des employés. « Afin d’être pérennes, les entreprises allemandes doivent repenser leur gestion des talents », déclare Oliver Back de ROC Deutschland à ce propos. « L’investissement dans ses propres employés en vaut la peine. En effet, l’encouragement systématique des carrières au sein de l’entreprise permet non seulement de détecter et de mettre à profit un immense potentiel, mais également de lier à long terme ces employés qualifiés et ces cadres à l’employeur. Au regard de la pénurie croissante de personnel qualifié, les entreprises allemandes ne devraient pas renoncer à ces avantages », poursuit M. Back.

Recommandation produit

La gestion stratégique des RH

La gestion stratégique des RH

Stratégie RH, conception et mise en oeuvre

CHF 68.00