Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Management à l’ère numérique: Plus rapide, plus loin et plus fort

La gestion d’une organisation n’a pas pour objectif de devenir management «4.0». La numérisation et la connexion ne représentent pas l’objectif générique des organisations. La gestion d’une organisation a pour objectif générique de créer des valeurs pour différents stakeholders et – pour une organisation commerciale axée sur le profit – d’obtenir un bon prix de la part des stakeholders pour ces valeurs. Cela de manière efficace et efficiente selon des critères monétaires et autres pour ces valeurs.

25/02/2022 De: Munok Kwon, Peter Meier
Management à l’ère numérique

Le management à l’ère numérique

En ce qui concerne le management, mener des activités à l’aide de technologies et techniques qui portent le label «4.0» constitue une stratégie. Une telle stratégie doit apporter la promesse d’avantages par rapport à d’autres stratégies.

  • franchir les limites du temps, raccourcir la durée
  • franchir les limites de l’espace, raccourcir la distance
  • réduire les coûts
  • améliorer l’information en termes de pertinence
  • améliorer l’information en termes de sécurité

Accélérer – le (processus de) management

Beaucoup de managers s‘accrochent dans leur manière d’agir à la représentation d’un processus ou d’un projet réglé conformément aux normes ISO, à des systèmes de management avec un cycle PDCA, également connu sous le nom de roue de Deming. Pour les entreprises qui utilisent les technologies et techniques «4.0» pour le management à l’ère numérique qui doit faire face à l’éphémérité de l’information, ce cycle n’est pas adéquat. D’une part, le traitement séquentiel des phases PDCA ne concorde pas avec la pratique en partie basée sur une architecture parallèle. D’autre part, les normes ISO mentionnées supra (p. ex. ISO 90001:2015 «Systèmes de gestion de la qualité» – exigences) n’englobent pas l’évaluation du contexte des opérations gérées dans le cycle. De ce fait, le concept PDCA est trop lent. Par ailleurs, la représentation de la gestion de l’information au sein du concept PDCA ne correspond pas à la signification contenue dans les concepts «4.0».

Le cycle OOCA (illustration 1) constitue une alternative (source 6, Chandor). Dans la scène du film mentionnée, le chef en tant que dirigeant ne procède manifestement pas selon le cycle PDCA conforme aux normes ISO mais d’après la boucle OOCA élaborée dans la US Airforce. Ses quatre étapes sont les suivantes:

O: Observe/recueil d’informations et analyse de la situation (filtrage de l’information)

O: Orient/synthèse des scénarios (planification)

D: Decide/choix de la planification (priorisation)

A: Act/action, constamment sur la base des informations recueillies, de la planification et de la priorisation (exécution)

Dans le film (source 6, Chandor), les trois premières étapes de la boucle OODA sont traitées dans le cadre d’une réunion de crise du management en 11 minutes. Il convient de noter que la première étape «recueil d’informations et analyse» fait l’objet d’une phase de préparation de quelques semaines. Par contre, quatre heures sont prévues pour la quatrième étape qui est celle de l’action en soi.

Le management a pour fonction de faire avancer ce cycle en tant que processus de gestion selon des critères d‘effectivité et d’efficience.

Revaloriser et créer de nouvelles caractéristiques du leadership, telle que la présence

La notion de proximité doit être redéfinie dans le cadre de «4.0». Une nouvelle proximité numérique a vu le jour parallèlement à l’ancienne proximité présente dans le système analogique grâce aux fonctions des réseaux numériques qui permettent la transmission rapide de l’information sur une longue distance. L’image et le son franchissent le temps et l’espace et créent la présence du numérique. Il convient d’étudier si et comment la caractéristique présence du leadership (illustration 2) du dirigeant peut être augmentée par le biais de nouveaux médias et canaux de communication, différents et complémentaires. Les deux autres caractéristiques essentielles du leadership qui sont le caractère et la faculté cognitive, ne peuvent pas vraiment être renforcées par la technique «4.0». On ne peut dire de manière générale si et comment il est possible de diriger une entreprise et ses collaborateurs avec un «brouhaha».

Rendre l’information plus pertinente

L’information doit non seulement être analysée plus rapidement, cela doit se faire de manière plus sûre. Il faut distinguer les faits et les fausses informations. L’internet représente la source essentielle pour l’information (numérique) utile au management. Le lien de cause à effet plausible est le suivant:

  • meilleure information
  • meilleures décisions
  • meilleures actions

Grâce au réseau, l‘information disponible et les méta-informations (informations sur l’information) augmente de volume. L’activité continue de filtrage de l’information (illustration 1) consiste à identifier ce «big data» et à le limiter aux «données pertinentes». Dans ce contexte, les procédés classiques tels qu’ils sont déjà requis dans le cadre de la gestion de la qualité classique selon les normes ISO – vérification et validation – jouent un rôle plus important.

Rendre l‘information plus rapide représente un processus technique qui est résolu avec les concepts «4.0». Rendre l’information plus pertinente constitue un processus «intelligent» (intelligence naturelle) qui n’est pas résolu avec les concepts «4.0».

Conseil pratique: Pour l’essentiel, il s’agit actuellement en ce qui concerne les concepts «4.0» de se servir de la technologie en tant que stratégie de gestion de la communication. L’objectif est de disposer plus rapidement des informations pertinentes pour la prise de décision et l’action. L’objectif est de transcrire rapidement les informations pertinentes dans des scénarios. Il convient pour le management de fédérer les collaborateurs autour de ces scénarios. Récapitulez ces liens de cause à effet eu égard à votre situation.

Newsletter S'abonner à W+