Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK
Weka Plus

Liquidité, rentabilité et carnet de commandes: Trois impératifs comptables

En tant qu’investisseur, vous le savez bien: au moment de décider d’un investissement, vous vous trouvez dans une situation de conflit entre plusieurs de vos objectifs. Vous aimeriez que votre investissement donne un bon rendement, que vous puissiez en disposer en tout temps, et qu’il soit par-dessus le marché sûr, n’est-ce pas?

20/05/2021 De: Heike Eberle
Liquidité, rentabilité et carnet de commandes

Ne vous faites pas d’illusions! Vous devrez la plupart du temps renoncer au moins à l’un de vos critères. On n’a jamais vu un investissement à taux fixe donner des rendements élevés, ou à l’inverse, des investissements très spéculatifs ne pas présenter de risques. Dans ce domaine, les trois impératifs comptables que sont la rentabilité, les liquidités et la sécurité forment un triangle magique: plus vous favorisez un critère, plus vous devrez faire l’impasse sur un autre.

Transposons ce triangle magique aux objectifs de votre entreprise. Y retrouve-t-on cette tension entre les différents objectifs? Pour une entreprise, le principe de base est le suivant: sa survie dépend de trois paramètres, soit des liquidités suffisantes, un rendement raisonnable du capital et un bon carnet de commandes (ou une croissance de celui-ci).

Disposer de liquidités signifie pouvoir toujours honorer à temps ses engagements financiers. Un retour sur investissement raisonnable génère d’importants gains pour l’entreprise. Cela ne peut se faire que grâce à une forte capacité et à un carnet de commandes très bien garni.

Les trois impératifs comptables sous la loupe

Dans l’idéal, les trois impératifs comptables vont dans la même direction: un bon volume de mandats donne des revenus satisfaisants, qui génèrent suffisamment de liquidités.

Mais dans les faits, il en va tout autrement.

1. Conflit d’objectifs: bon carnet de commandes – bonne rentabilité – liquidités insuffisantes

Une entreprise dont le carnet de commandes est rempli, et dont le travail est rentable, n’a pas forcément suffisamment de liquidités à disposition.

Toutes les entreprises connaissent cette situation: elles doivent honorer toutes sortes d’engagements financiers, et ceci, chaque semaine. Elles doivent payer salaires et traitements, charges sociales, impôts et fournisseurs à échéances fixes, chose pour laquelle il faut disposer de liquidités suffisantes.

Dans cette situation, des paiements extraordinaires tels que les treizièmes salaires ou des retraites d’entreprise peuvent faire basculer une firme vers un manque de liquidités.

La situation des liquidités devient tragique également lorsque plusieurs clients sont en retard dans leurs paiements ou qu’un gros client disparaît.

Dans ces cas, il y a la plupart du temps eu une planification défaillante des liquidités. Une entreprise doit planifier semaine après semaine ses flux financiers et prévoir ses besoins de liquidités. A quelle fréquence faites-vous cette planification?

La priorité absolue est donc d’établir régulièrement une planification des liquidités et de gérer au plus près les sommes dues non encore entrées.

Règle no 1: sans liquidités rien ne va, les liquidités ont la priorité absolue, elles passent avant la rentabilité.

2. Conflit d’objectifs: carnet de commandes remplis – mauvaise rentabilité – liquidités en diminution

La guerre des rabais est actuellement à l’ordre du jour. Mais les actions spéciales sont de vrais fossoyeurs pour le rendement et les liquidités. Il n’est pas rare que l’on remplisse le carnet de commandes seulement pour occuper le personnel.

Lire la suite avec Weka+

  • Accès illimité à plus de 500 aides de travail
  • Tous les articles payants en accès illimité sur weka.ch
  • Actualisation quotidienne
  • Nouveaux articles et aides de travail hebdomadaires
  • Offres spéciales exclusives
  • Bons séminaires
  • Invitations aux webinaires en direct
A partir de CHF 16.50 par mois S'abonner maintenant Vous avez déjà un abonnement W+ ? S'inscrire ici
Newsletter S'abonner à W+