Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Planification des liquidités: Un outil majeur de gestion

La planification des liquidités est un élément majeur de la gestion financière, en particulier pour les PME et les Start-ups. Malheureusement, cette activité est rarement prise en compte - jusqu’au moment où il est (presque) trop tard. Aucun sauvetage n’est généralement possible à un stade avancé.

10/05/2022 De: Pascal Strässle
Planification des liquidités

En Suisse, 80 à 90% des faillites ne résultent pas d’un surendettement au bilan, mais d’un manque de liquidités. Il est donc essentiel que les petites et moyennes entreprises planifient leurs liquidités - de préférence avant même la fondation de l’entreprise. C’est la seule façon de se familiariser avec la planification des liquidités, d’en comprendre l’importance et d’identifier à un stade précoce les éventuels goulets d’étranglement.

Dans la plupart des entreprises, un budget est établi pour l’exercice à venir, mais il ne fait apparaître que le montant total des produits et des charges de la période concernée, pas le moment et la période au cours de laquelle ils déploieront leurs effets. Par ailleurs, les investissements, désinvestissements et financements ne sont pas compris dans le budget. Ils ont toutefois une influence majeure sur les liquidités – notamment chez les Start-ups.

Planification à court terme des liquidités

La planification des flux de trésorerie n’est que la prise en compte à court ou à moyen terme des liquidités, sous forme relativement simple. Elle couvre une période d’un maximum de six à douze mois. Le budget établi à l’avance en sert de base. Ensuite, on anticipe les recettes et la période à laquelle les clients effectueront leurs paiements. Cela est particulièrement important pour les entreprises aux ventes saisonnières (par ex. fabricant de glaces, fabricant de skis, etc.).

L’étape suivante consiste à planifier les dépenses dans le temps. Lors de l’achat de marchandises et de matériaux, il est important de se souvenir qu’ils ne seront pas uniquement le résultat des ventes, mais aussi du stockage et des éventuelles augmentations/réductions des stocks. Ensuite, les différents délais de paiement ou les versements anticipés des fournisseurs doivent être planifiés et enfin et surtout, il faut tenir compte précisément des dépenses d’investissement et des remboursements de dettes.

Une nécessité pour le développement de l’entreprise

C’est notamment chez les Start-ups que la planification des liquidités est importante pour la réussite de la création de l’entreprise en dehors de la rédaction de son Business Plan. Parce qu’au cours des premiers mois, il n’y a pratiquement pas de versement de clients.

Comme les premières commandes doivent d’abord être acquises, exécutées, facturées et puisqu’il faut ensuite attendre le respect des délais de paiement, un certain temps va s’écouler avant que les premiers versements soient enregistrés. D’autre part, les salaires sont dus dès le premier mois, le matériel doit être acheté à l’avance et en partie stocké, ce qui grève fortement les précieuses liquidités. En outre, certains frais d’exploitation tels que les assurances et le loyer doivent être payés d’avance, ce qui est aussi le cas des investissements initiaux.

Mise en œuvre simple

Malgré toutes les incertitudes, la planification des liquidités peut être réalisée par tout entrepreneur. Le premier plan est élaboré avec l’aide d’un expert. Ensuite, la planification annuelle récurrente peut être établie de manière autonome, mais il faut toujours garder à l’esprit que tous les nouveaux paramètres, tels les paiements ponctuels ou irréguliers (investissements, arriérés d’impôts, etc.), doivent être pris en compte.

Il existe des outils spéciaux sur le marché à cet effet. Mais, même des solutions Excel simples et peu coûteuses sont suffisantes dans la grande majorité des cas pour les PME. Il est important et décisif que vous ayez une vue d’ensemble précise de vos liquidités et que vous établissiez une comparaison prévu/réel sur une base mensuelle. Si les chiffres réels s’écartent trop des chiffres visés, la planification doit être ajustée en continu.

Décisions stratégiques

La meilleure planification des liquidités ne garantit pas qu’aucun problème de liquidité ne se produira. Des facteurs imprévisibles tels qu’une baisse des ventes, des difficultés de paiement de la part d’un client important ou des réserves émises par l’assurance en cas de sinistre peuvent avoir un impact significatif sur la situation. Il est important de les identifier en temps utile avant d’épuiser les limites de crédit de la banque et d’assécher les liquidités. Ce n’est que de cette manière que des mesures éventuelles peuvent être prises à un stade précoce. Ces mesures pourraient être des paiements anticipés des clients, une facturation plus rapide, l’affacturage, des délais de paiement plus longs chez les fournisseurs, des prêts, des augmentations de capital, des prêts des actionnaires ou une demande de prêt à la banque. En plus d’une demande de crédit, un plan de liquidités sérieux doit toujours être soumis avec le budget.

Conclusion

Une planification sérieuse et fiable des liquidités et un suivi permanent au moyen de comparaisons prévu/réel sont des éléments centraux de la gestion d’entreprise et de la réussite du développement d’une entreprise. Pour la mise en œuvre de la planification, des outils spéciaux ou des solutions Excel pour les petites entreprises apportent un soutien pratique.

Newsletter S'abonner à W+