Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK
Weka Plus

Cash Conversion Cycle: Des potentiels en vue de libérer le capital immobilisé

En période de crise, l’objectif principal en matière financière de préserver les liquidités passe au premier plan et il est d’une importance existentielle de disposer de suffisamment de fonds. Le Cash Conversion Cycle peut contribuer à améliorer l’immobilisation de capitaux. Cet article montre de manière exemplaire comment les ratios peuvent être aussi utilisés sous forme efficace dans les petites entreprises.

11/03/2022 De: Claus W. Geberich
Cash Conversion Cycle

Identification, analyse et contrôle des risques de liquidités

En règle générale, une crise des liquidités ne survient pas tout à coup, elle s’identifie déjà sous une forme plus ou moins marquée depuis des années. Les erreurs stratégiques débouchent sur une perte de parts de marché et donc sur des reculs du chiffre d’affaires. La rentabilité baisse. Il faut alors faire de plus en plus appel à des financements étrangers, l’endettement s’accroît d’autant. Les banques, dans un tel environnement, se montrent de plus en plus restrictives à accorder de nouveaux crédits sans garanties correspondantes. Toutes les lignes de crédit disponibles sont alors épuisées et la situation en termes de liquidités est tendue. Dans ce type de situation, la plus petite perturbation sur le marché peut conduire à l’écroulement de l’entreprise.

La préservation de la capacité actuelle de paiement constitue l’objectif financier le plus important. L’accès à des disponibilités suffisantes se voit ainsi attribuer une importance stratégique, notamment en période de crise, même si cela reste évidemment vrai en période de croissance.

Le processus de préservation des liquidités et le contrôle peuvent être décomposés en quatre phases:

  • Analyse et évaluation des risques
  • Élaboration des stratégies en vue de garantir les liquidités
  • Déploiement par recours aux instruments appropriés
  • Contrôle et compte rendu dans le cadre d’une analyse des écarts prévu/réel (Financial Reporting)

Certaines hypothèses relatives à l’avenir peuvent être planifiées et leur impact sur la situation en termes de liquidités peut être déterminé. Par exemple, le report de charges ou la perte imminente de créances sur des grands clients ou l’insolvabilité des fournisseurs ou du fait d’un Lockdown. Le statut des liquidités montre leur niveau actuel et il sera confronté à court terme aux engagements de paiements qui doivent être satisfaits. Cela se produit au quotidien. Il s’agit ici d’une considération statique des liquidités. Au contraire, la considération dynamique se présente sur la base de flux sous la forme du tableau de flux de trésorerie, ce qui permet de calculer des alternatives.

Les éléments de la planification des liquidités

Les éléments de la planification des liquidités servent à déterminer l’évolution à court terme de la trésorerie sur une année. Ils se présentent sous la forme d’un instrument de calcul des versements/paiements. En prenant une forme d’analyses mensuelles, hebdomadaires ou quotidiennes, les versements escomptés sont confrontés, pendant la période de planification, aux paiements escomptés afin d’identifier sous forme précoce tout manque de couverture. La planification des liquidités doit satisfaire aux conditions suivantes:

  • Précision quotidienne
  • Précision en termes de montants
  • Exhaustivité des données
  • Date de valeur des données

Pour des motifs de transparence, les flux d’argent qui s’écoulent dans une entreprise peuvent être décomposés en trois domaines:​​

  • Domaine opérationnel: liquidités librement disponibles après intérêts et impôts découlant de l’activité opérationnelle.
  • Domaine de l’investissement: utilisation du tableau de flux de trésorerie, par exemple pour des investissements de remplacement et de rationalisation ou pour des transactions d’entreprise.
  • Domaine financier: changements dans les flux de capitaux du fait d’une augmentation de capital ou du remboursement d’un prêt ou de l’arrivée de nouveaux investisseurs.

Ce qui est important, c’est la présentation en termes de liquidités des flux de versements et leur mise à jour permanente. Pour déterminer les flux de versements, il faut connaître une série de détails, par exemple est-on en présence d’objectifs de versement et d’habitudes de paiement des clients ou de conventions de paiement avec les fournisseurs. Il faut respecter les règles habituelles dans les secteurs (Terms of Payment). En période de crise, cela peut changer rapidement. La sécurisation de la capacité de paiement est vitale pour toute entreprise. Dans la pratique, des ratios (niveau de liquidités 1, 2 ou 3) sont utilisés à cet effet en dehors de la planification des liquidités. L’inconvénient qui consiste à disposer de trop de ratios est qu’ils présentent seulement des contenus individuels, provoquant un manque de vision globale ou celle-ci n’existe que de manière limitée.

Lire la suite avec Weka+

  • Accès illimité à plus de 500 aides de travail
  • Tous les articles payants en accès illimité sur weka.ch
  • Actualisation quotidienne
  • Nouveaux articles et aides de travail hebdomadaires
  • Offres spéciales exclusives
  • Bons séminaires
  • Invitations aux webinaires en direct
A partir de CHF 16.50 par mois S'abonner maintenant Vous avez déjà un abonnement W+ ? S'inscrire ici
Newsletter S'abonner à W+