Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Storytelling réussi: Les éléments pour réussir

Il est possible de penser «Je suis un homme d’affaires, pas un conteur!» Faux – car dans le domaine du business, l’objectif principal est de faire parvenir une information à l’interlocuteur et de déclencher la réaction souhaitée. Par conséquent, donnez une chance à Storytelling!

30/11/2020 De: Rolf Rado, Sue Rado
Storytelling réussi

Storytelling réussi - 6 éléments de contrôle

Une fois que l’on a formulé l’histoire, il est toujours utile de réaliser une vérification finale avant de l’utiliser dans le cadre de situations concrètes. Les questions suivantes peuvent vous y aidez (concept de base de René Borbonus):

1. Simple

  • Existe-t-il un message clair?
  • Est-ce que la clarté du message est telle qu’il peut être rapporté?
  • Est-ce que le message est concis et percutant?
  • Est-ce que le message est approprié pour l’auditoire concerné
  • Est-ce que le message comporte un finish mobilisateur?

2. Imprévu

  • Est-ce qu’il y a des rebondissements inattendus?
  • Est-ce que la curiosité est alimentée jusqu’à la fin?
  • Est-ce que des personnes connues sont mentionnées de façon imprévue?
  • Est-ce c‘est captivant parce que p. ex. la langue, la voix etc. sont modifiées

3. Concret

  • Les déclarations sont-elles claires et concrètes? Est-ce que l’objectif est clairement défini?
  • Est-ce que les infos reproduisent une image claire pour l’auditoire?
  • Est-ce que la situation des personnes de l’auditoire est concrètement abordée?
  • Est-il possible d’avoir une représentation claire y compris en présence de thèmes complexes et abstraits?
  • Est-ce que des symboles spécifiques sont utilisés pour illustrer quelque chose?

4. Crédible

  • Est-ce que l’orateur est autorisé à parler de ce thème en raison de ses compétences?
  • Est-ce que cette histoire peut être vraie?
  • Est-ce que des preuves crédibles et pertinentes sont fournies?
  • Est-ce que l’orateur paraît authentique, honnête et digne de confiance
  • Est-ce que l’orateur a le courage de prendre clairement position?

5. Emotionnel

  • Est-ce que la mesure de l’histoire est appropriée à l’auditoire?
  • Est-ce que cette histoire touche – éveille-t-elle des émotions?
  • Est-ce qu’elle contient des personnes avec lesquelles il est possible de s‘identifier?
  • Est-ce que l’histoire parle également d’échecs, de bévues – ou est-ce que la personne se met uniquement en valeur?
  • Est-ce que l’histoire encourage à passer à la prochaine étape?

6. Incitation

  • Est-ce que la morale de l’histoire est expliquée – y compris les learnings importants?
  • Est-ce que l’auditeur a compris comment il est invité à être lui-même actif?
  • Connaît-il les prochaines étapes concrètes?
  • Sait-il à qui s’adresser?

« Le secret du succès? Etre différent des autres.» Woody Allen

Autres conseils utiles de la part d’un professionnel

Nous ne voulons pas vous priver de ces conseils car ils concernent beaucoup notre thème de Storytelling réussi:

Lorsque International Paper demanda à Kurt Vonnegut (auteur de romans tels que «Abattoir 5» ou «Le petit déjeuner des champions») comment on écrit une histoire passionnante, il cita les conseils suivants:

  • Trouver un thème important à vos yeux. Votre intérêt authentique et des jeux de mots non artificiels constituent les éléments les plus fascinants et convainquants de votre style d’écriture.
  • Mais n’édulcorez pas.
  • Restez simple. Les grands maîtres ont écrit des phrases presque enfantines qui traitent d’un thème profond «être ou ne pas être?» demande l’Hamlet de Shakespear.
  • Ayez le courage d’écourter. Si une phrase, quelle soit excellente ou non, n‘éclaircit pas d’une nouvelle manière le thème, supprimez-la.
  • Soyez vous-même. J’ai constaté que je peux faire le plus confiance à mes textes – et que les autres semblent également faire le plus confiance à mes textes – lorsque j’écris comme un homme étant d’Indianapolis, ce que je suis effectivement.
  • Dites ce que vous voulez dire. Si je cassais toutes les règles de ponctuation, si la signification des mots était arbitraire et si je les alignais de manière totalement incohérente, le lecteur ne pourrait tout simplement pas me comprendre.
  • Ayez de la sympathie pour le lecteur. Notre public exige de notre part que nous soyons des professeurs empathiques et patients, toujours prêts à simplifier et à expliquer.

Storytelling réussi - qui la maîtrise, gagne en conviction.

Newsletter S'abonner à W+