Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Calcul de l'investissement: Procédure

Il n’est pas toujours possible de déterminer au premier coup d’oeil si un investissement sera rentable. Dans ce contexte, Excel peut nous aider à démêler une situation complexe grâce à un modèle de calcul de l'investissement.

10/05/2021 De: Laurent Pheulpin, Patrick Lehner
Calcul de l'investissement

Procédure de calcul

Nous allons tout d’abord établir la différence entre les procédures statiques et dynamiques. Dans un processus d’investissement, les méthodes de calcul d’investissement statiques sont basées sur la considération des coûts et produits moyens d’un investissement, en s’appuyant sur une période de référence. C’est pourquoi une considération de la structure de payement exacte et de l’eff et des intérêts n’a pas lieu ici. Dans cette mesure, les méthodes statiques correspondent à un calcul moyen, sur une période, du succès et de la rentabilité, avec des amortissements et l’évaluation de coûts d’intérêts selon le principe des intérêts moyens.

    A l’aide des méthodes dynamiques, l’ensemble des versements et des dépenses liés à un investissement sont enregistrés et rendus comparables. Pour cela, les paiements sont soit actualisés au point de départ de l’investissement à la valeur actualisée, soit capitalisés au point final à la valeur finale ou calculé à un moment quelconque de l’investissement avec la valeur annuelle en utilisant le calcul mathématique financier des intérêts.

    Les caractéristiques suivantes s’appliquent aux méthodes dynamiques de calcul de l’investissement:

    • Elles sont basées sur les fl ux de trésorerie.
    • Elles prennent en compte la préférence de temps sur l’argent par les intérêts et le calcul des intérêts.
    • Elles représentent l’engagement de capital effectif.

    Les méthodes dynamiques de calcul de l’investissement traditionnelles incluent:

    • Méthode de la valeur actualisée: détermine l’accroissement d’actif au début de la période d’investissement.
    • Méthode de la valeur capitalisée: détermine l’accroissement d’actif à la fin de la période d’investissement.
    • Méthode des annuités: conversion de la valeur actuelle en une annuité ou en une méthode de valeur capitalisée reposant sur un fl ux de prélèvement constant.
    • Méthode du taux de rendement interne.

    Définition d’une décision d’investissement

    Ce type de décision est capitale dans le fonctionnement d’une entreprise et elle s’articule autour de la notion d’équilibre entre dépense et entrée d’argent. L’influence des intérêts est donc primordiale et doit être calculée sous forme de valeurs exactes et non sous forme de moyennes. Ainsi obtiendrez-vous des résultats exacts et serez à même de mesurer précisément les conséquences de votre investissement.

    Dans la pratique, cela se passe de la manière suivante: vous considérez les coûts pour chaque année d’utilisation de votre équipement. Il est donc important de considérer les hausses de prix durant cette période.

    Admettons que vous estimez les coûts d’entretien pour la première année à hauteur de CHF 1000.–. Vous aurez à faire à une augmentation des coûts de 1,5% par année. Donc la 2e année générera des coûts d’entretien de CHF 1015.–. L’évolution pour les années suivantes se calculera comme suit:

    3ème année: CHF 1030.23 (1015*1015)
    4ème année: CHF 1045.68 (1015*1015+1015)
    Etc.

    Si vous effectuez un investissement en fonds propres, il faut tenir compte du coût des intérêts. Supposons que vous fassiez un investissement de CHF 100 000.–. Les intérêts cumulés se soustrairont chaque année à votre compte.

    Le calcul d’investissement fonctionnera selon le principe suivant: les dépenses courantes et les économies et les recettes seront soldées. Chaque année, le solde entre l’investissement et le retour sur investissement se calculera ainsi:

    Dépenses
    ./. Économie
    ./. Rentrée d’argent
    = Retour sur investissement

    Il faut aussi calculer le solde entre l’investissement et le retour sur investissement.

    Pour la 1ère année, le calcul sera le suivant:

    Retour sur investissement 1ère année
    ./. Dépenses
    =Solde 1ère année

    Avec un investissement à hauteur de CHF 100 000.– et un retour sur investissement de CHF 30 000.–, nous avons un solde de CHF 70 000.–.

    Pour la 2ème année, le calcul est:

    Solde 1ère année + retour sur investissement 2ème année = Solde 2ème année

    Newsletter S'abonner à W+