10/02/2016

Pouvoir: Son rôle dans le management du personnel

Les cadres dirigeants ont et ont besoin de puissance respectivement de pouvoir, afin de permettre l’impulsion nécessaire aux activités qu’ils ont à mener. Le pouvoir, c’est la forme et le degré de votre force d’influence sur les autres. Ce potentiel d’influence vous est nécessaire lorsque vous dirigez des collaborateurs. Le pouvoir vous permet d’imposer aux autres votre propre volonté, de les gagner à vos objectifs et de les préparer à l’action.

De: Matthias K. Hettl   Imprimer Partager   Commenter  

Matthias K. Hettl

Après avoir terminé ses études en Sciences économiques de gestion et en Economie politique ainsi que sa préparation au doctorat, Matthias K. Hettl occupa tout d’abord le poste d’assistant de direction pour exercer ensuite des responsabilités de direction et des responsabilités budgétaires dans diverses positions de management. Il exerce la fonction de directeur de l’entreprise Management Institut Hettl Consult à Rohr près de Nuremberg depuis 1995. Il est plus particulièrement actif dans le rôle de coach, entraîneur et conseiller en management pour les comités de direction, les directions d’entreprise et les cadres dirigeants. Ses principaux centres d’intérêt englobent les thèmes de Leadership skills et de compétences managériales. Ses activités de membre de conseil de surveillance, de direction d’une entreprise de taille moyenne et de consultant auprès des Nations Unies à New York lui confèrent une grande expérience. De plus, il a occupé plusieurs années durant une chaire de management et marketing. Il est connu comme auteur d’ouvrages spécialisés et livres audio ainsi que pour avoir publié de nombreux articles techniques. En collaboration avec son team, il conseille les CEOs, les membres de conseils d’administration, les directions et le service de gestion des ressources humaines des petites et moyennes entreprises ainsi que des groupes dans le cadre national et international. Remarqué comme «excellent speaker» et «excellent trainer», il fait partie des conférenciers d’envergure dans les pays germanophones et collabore avec les organisateurs des séminaires et congrès les plus prisés en Europe. A ce jour, il a enthousiasmé ses 25 000 auditeurs par une indiscutable compétence, un style d’exposé direct et très motivant aux conseils pratiques utilisables tels quels. Ses conférences obtiennent régulièrement la note d’excellence.

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Pouvoir

Pouvoir

«Sans pouvoir, rien ne peut se faire.» Edmund Stoiber

Exemples

Nicolas Fouquet , ministre des finances de Louis XIV, le Roi Soleil, apprit à ses dépens jusqu’où la mauvaise connaissance du pouvoir peut conduire. En 1661, il voulut entrer dans les bonnes grâces de son Roi en organisant une fête grandiose. La fête dura jusque tard dans la nuit et tous les invités furent d’avis qu’elle était la cérémonie la plus spectaculaire à laquelle ils avaient eu le privilège d’assister. Le lendemain, Fouquet fut mis aux arrêts par D’Artagnan, le premier mousquetaire du Roi. Un procès lui fut infligé et il fut jeté dans la prison la plus isolée du Royaume de France, haut dans les Pyrénées, où il resta au secret le restant de ses jours. Fouquet s’était trompé sur le Roi Soleil. Le Roi, qui voulait être le centre constant des attentions, ne supporta pas qu’un autre puisse le surpasser en prodigalité et encore moins que ce fût son ministre des finances. 

Pour exercer le pouvoir, vous devez tout d’abord être en capacité d’apporter quelque avantage aux autres ou être à même de leur infliger de sérieuses sanctions sans qu’ils aient la possibilité de se défendre. Les autres doivent donc vous voir comme un leader prêt, si nécessaire, à exercer pleinement ses prérogatives. Car, si l’on ne vous croit pas capable d’assumer le rapport de force, vous aurez bien du mal à exercer un pouvoir devenu hypothétique.

Le conseil de Machiavel

Il est important que vous souhaitiez aussi exercer le pouvoir que vous avez reçu et que vous le mettiez au service de votre entreprise et de ses objectifs. Sans une volonté affirmée de faire usage du pouvoir conféré par votre statut, vous ne serez pas très efficace. Au 15ème siècle, Nicolas Machiavel mettait déjà en garde: «Et par conséquent, il faut qu’un homme qui veut faire profession d’être tout à fait bon, parmi tant d’autres qui ne le sont pas, périsse tôt ou tard.» Le pouvoir a une position centrale dans l’entreprise. Déterminante est la façon dont vous gérez et exercez votre pouvoir. Tout pouvoir est basé sur l’interdépendance entre vous et les autres ainsi qu’avec vos collaborateurs dans l’entreprise. Chacune des parties est influencée par l’autre et apporte ainsi une contribution directe et indirecte à la naissance et la conservation du pouvoir. Le pouvoir est pour vous un instrument indispensable à vos fonctions de dirigeant. Si vous n’exercez pas le pouvoir qui vous a été conféré de manière équilibrée et responsable, vous ne serez pas accepté(e) en tant que dirigeant.

Pouvoir et management des collaborateurs

Le pouvoir managérial est la capacité d’inciter les collaborateurs à faire ou à s’abstenir de faire certaines choses qu’ils ne feraient pas ou qu’ils s’abstiendraient de faire de leur propre chef. Vous pouvez atteindre cet objectif en utilisant la menace de possibles sanctions ou autres conséquences indésirables mais aussi en faisant des promesses ou bien en laissant entrevoir de possibles avantages. Vous pouvez user de votre pouvoir non seulement par une communication ouverte mais aussi en laissant les choses inexprimées en l’état et en vous fiant tacitement à l’imagination, aux peurs et aux espoirs des collaborateurs dont vous souhaitez influencer le comportement. Vous pratiquerez plus fréquemment cette manière d’exercer le pouvoir que vous ne l’utiliserez à mette en évidence des menaces et leurs conséquences ou des promesses. L’élément du pouvoir est, dans sa forme la plus efficace, à peine perceptible par le collaborateur. Celui-ci vous accorde alors fidélité et soutien, car il vous tient en grande estime et parce qu’il pense aussi avoir besoin à l’occasion de votre soutien et veut pour cela se prévaloir de votre bienveillance.

Diriger étant le processus d’influence et d’exercice du pouvoir sur le comportement de vos collaborateurs et le pouvoir en étant l’outil d’incitation pour que les autres agissent selon vos souhaits, vous ne pouvez pas séparer les deux. Le fait d’influencer ne suffit pas à lui seul, vous devez aussi exercer le pouvoir, afin de mener vos tentatives d’influence au succès.

Les 7 formes de pouvoir du manager

«Il n’est pas juste d’exiger des autres ce que l’on n’est pas disposé à faire soi-même.» Anna Eleanor Roosevelt

Vous disposez de 7 formes de pouvoir comme moyens d’influencer efficacement le comportement de vos collaborateurs.

Pouvoir de coercition

Le pouvoir coercitif se fonde sur la possibilité de faire entrevoir aux collaborateurs les conséquences négatives des sanctions et de leur possible utilisation. En tant que manager, vous obtiendrez la coopération de vos collaborateurs, s’ils sont convaincus que vous utiliserez votre pouvoir de sanctions au cas où ils ne rempliraient pas leurs obligations. Vous signalez à votre collaborateur que s’il ne se conforme pas aux règles, il devra en supporter les conséquences. En laissant entrevoir des remontrances ou autres mesures disciplinaires, vous exhortez vos collaborateurs à respecter les règles. Le pouvoir coercitif vous sert d’outil de motivation pour inciter vos collaborateurs à faire ce qui est exigé d’eux, afin de leur éviter des sanctions.

Pouvoir de connexion

Le pouvoir de connexion ou pouvoir du réseau relationnel reflète votre possibilité d’utiliser des contacts et de mettre à disposition les personnes influentes et importantes auxquelles vous avez accès, aussi bien dans votre entreprise qu’à l’extérieur. Le pouvoir de connexion conduit vos collaborateurs à rechercher les faveurs ou à l’inverse à éviter l’hostilité de la relation personnelle influente.Le pouvoir du réseau relationnel vous permet de mettre votre collaborateur en relation avec d’autres personnalités importantes.

Pouvoir d’expertise

Votre pouvoir d’expertise est justifié par votre compétence, votre expérience et votre savoir dans votre domaine de spécialisation. Vous influencez vos collaborateurs et gagnez leur respect grâce à vos compétences techniques qui vous permettent de leur donner les conseils et l’aide technique dont ils ont besoin. Même si vous n’avez pas toujours la réponse, vous pouvez aider vos collaborateurs en leur indiquant la revue technique ou l’expert qui pourra la leur apporter. Grâce à votre pouvoir d’expert, vous influencez l’attitude de vos collaborateurs face au travail par votre savoir-faire et par votre exemple.

Pouvoir de l’information

Vous faites partie des cercles dirigeants et obtenez donc les informations bien avant vos collaborateurs. Vous avez ainsi un pouvoir d’information, c’est-à-dire que vous détenez les informations importantes pour vos collaborateurs ou y avez accès. Vous pouvez donc leur fournir les informations de fond qui leur sont utiles. Vous les complétez de données et appréciations supplémentaires grâce à vos autres sources d’information. Vous pouvez aussi demander à vos partenaires d’affaires les informations intéressant vos collaborateurs. Grâce à cette anticipation de l’information ou à sa diffusion ciblée, vous influencez vos collaborateurs.

Pouvoir de légitimité

Le pouvoir de légitimité est la forme de pouvoir que vous recevez de votre entreprise pour exercer vos fonctions. Plus votre position dans la hiérarchie de l’entreprise est élevée, plus votre pouvoir est grand. Cela vous permet de prendre des décisions qui ont plus d’impact sur vos collaborateurs. Si vous avez un pouvoir de légitimité élevé, il vous suffit de formuler une demande, car vous savez que vous êtes le chef et que vos instructions doivent être suivies à la lettre.

Pouvoir du référent

Une autre forme importante de pouvoir est le pouvoir du référent ou pouvoir charismatique, c’est-àdire la façon dont vous traitez vos collaborateurs. Ce pouvoir est basé sur votre caractère personnel et sur la manière dont vous l’employez au contact de vos collaborateurs. Si vous avez un pouvoir charismatique élevé, vous êtes alors généralement aimé(e) et apprécié(e) de vos collaborateurs. Ceux-ci vous admirent et votre influence se traduit par l’acceptation, la reconnaissance et l’identification à votre personne en tant que leader. Vous avez pour effet d’encourager, de soutenir et d’inspirer la confiance, et vos collaborateurs réagissent positivement.

Pouvoir de récompenser

Enfin, vous avez aussi le pouvoir de récompense. Vous prenez sur votre temps pour expliquer à vos collaborateurs comment ils peuvent progresser ou comment ils doivent s’y prendre pour remplir leurs tâches le mieux possible. Vous les confortez en les complimentant et en leur donnant un feed-back positif. Vous avez la possibilité de leur laisser entrevoir une promotion, de leur donner une augmentation de salaire ou de leur exprimer votre reconnaissance.

Conseils pour recourir aux facteurs d’influence

Les conseils suivants vous aideront pour user de vos différents pouvoirs:

  • Essayez d’exercer l’ensemble de vos pouvoirs le plus harmonieusement possible.
  • Vous pouvez augmenter votre pouvoir coercitif par un comportement plus déterminé, p.ex. en rappelant à vos collaborateurs votre exigence de ponctualité et de respect des règles de travail. 
  • Utilisez votre pouvoir d’information pour transmettre le plus possible de données ciblées à vos collaborateurs, afin d’actualiser régulièrement leur niveau de connaissances. 
  • Pensez aussi à votre pouvoir de récompenser, complimentez-les pour les résultats obtenus et reconnaissez une prestation positive de façon adéquate. 
  • Vous pouvez renforcer votre pouvoir de connexion en soignant votre réseau relationnel et en le faisant intervenir au profit de vos collaborateurs. 
  • Evitez le ton de la camaraderie avec vos collaborateurs pour ne pas fragiliser votre pouvoir de légitimité, gardez plutôt une distance professionnelle. 
  • Travaillez à votre pouvoir du référent c’est-à-dire à votre charisme et apprenez à être plus aimable, plus souverain(e) et plus attentionné(e) avec vos collaborateurs. 
  • Pour utiliser votre pouvoir d’expertise, vous devez connaître parfaitement les dernières nouveautés dans votre domaine de spécialisation et les faire partager à vos collaborateurs. 
  • Communiquez sur votre pouvoir de façon appropriée, sinon il n’aura pas l’impact escompté.

Les sept formes du pouvoir constituent un ensemble de leviers à employer en fonction des situations pour influencer les collaborateurs. Dans cette approche, il est pour vous important que vous sachiez communiquer sur vos bases de pouvoir. Si vos collaborateurs ne savent pas que Sepp Blatter est un de vos proches amis, ils ne pourront pas saisir votre pouvoir relationnel. N’hésitez donc pas à employer activement votre pouvoir et à l’utiliser efficacement. Vos collaborateurs seront alors convaincus et vous suivront.

Conclusion

Les facteurs essentiels d’influence pour gagner pouvoir et influence vous sont maintenant plus familiers. Même si l’une ou l’autre des conclusions devait vous surprendre, les liens du pouvoir ne sont pas toujours faciles à démêler. Le pouvoir est puissance, et il vous donne l’énergie. Vous devez ambitionner ce pouvoir, sinon vous ne l’obtiendrez jamais. Utiliser le pouvoir à votre avantage ne dépend que de vous. Selon la conception du pouvoir chez les asiatiques, le plus grand pouvoir ne s’amorce pas auprès des individus qui s’y soumettent, mais bien plus en vous-même. Si vous obtenez le pouvoir et savez comment le conserver, il ne vous suffit pas seulement de comprendre son essence et les mécanismes qui l’animent. Un «homme de pouvoir» digne de ce nom se distingue par sa capacité à engager une réflexion sur lui-même et sur son impact sur autrui. Je vous souhaite donc pleine réussite dans votre quête de nouvelles valeurs et dans votre approche du pouvoir et de l’influence.

Recommandations produits

  • Conduite de collaborateurs II

    Conduite de collaborateurs II

    Manager par objectifs et communiquer efficacement

    CHF 48.00

  • RHpratique en ligne

    RHpratique en ligne

    Réussissez votre management du personnel.

    Plus d'infos

  • Leadership

    Leadership

    Diriger en visionnaire, leadership balance et intelligence.

    Plus d'infos

Recommandation séminaire

Séminaire, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

Manager en leader

Devenez un manager plus flexible et plus efficace!

Prochaine date: 29. mars 2017

plus d'infos