Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Ajourner la rente: Est-ce possible?

Ajourner la rente: Un homme, arrivé en Suisse à l’âge de 29 ans, présente de ce fait 8 ans de lacunes de cotisations à l’AVS. A 65 ans, peut-il renoncer à son AVS et cotiser jusqu’à 70 ans pour gagner 5 années de cotisations manquantes?

29/03/2021 De: François Wagner
Ajourner la rente

Droit et calcul de la rente

Les hommes qui ont atteint 65 ans révolus ont droit à une rente de vieillesse. Pour que la rente soit complète, il faut pouvoir justifier de 44 ans de cotisations, ce qui n’est pas le cas ici. Chaque année de cotisation manquante entrainera une diminution de la rente de 2,27%. Hormis la période de cotisation, il est encore utile de préciser que le revenu annuel moyen durant TOUTES les années d’activité professionnelle doit atteindre CHF 84 040.– (état 2021) pour pouvoir prétendre à une rente mensuelle maximale de CHF 2390.– (état 2021).

Acheter des années d’assurance pour combler des lacunes

En l’état actuel de la législation, contrairement à la prévoyance professionnelle, il n’est pas possible, dans le régime de l’AVS «d’acheter» des années d’assurance pour combler d’éventuelles lacunes.

Ajourner la rente

Un moyen pour atténuer le manque à gagner qu’entraineront les lacunes, c’est de ne pas percevoir sa rente à l’âge ordinaire de 65 ans et de diff érer le versement. Mais pour cela, il faut évidemment pouvoir subvenir à ses besoins d’une autre manière, en continuant à exercer son activité professionnelle par exemple. Toutefois, ces années ne compteront pas comme années de cotisation.

L’avantage d’ajourner la rente

Si l’assuré décide d’ajourner sa rente, il devra pour cela l’indiquer dans sa demande de rente qu’il déposera auprès de sa caisse de compensation et il percevra, lors de la révocation de l’ajournement, un supplément s’il diff ère sa rente d’au moins une année. Si l’assuré décide d’ajourner de 4 ans et 6 mois, il percevra un supplément de 27,7% et de 31,5% s’il ajourne de 5 ans.

En conclusion

Ajourner la rente de l’AVS permet d’améliorer le montant de cette dernière mais ne compte en aucun cas comme période de cotisations. Dans le projet de réforme «Prévoyance 2020» il était prévu que les années cotisées après l’âge ordinaire de la retraite soient comptabilisées.

Newsletter S'abonner à W+