29/06/2018

Motivation en entreprise: Mobiliser les collaborateurs

Qu’est-ce qui motive vos collaborateurs? Quelles possibilités avez-vous pour les faire bouger s’ils ne sont que peu ou pas du tout motivés? Si vous entendez souvent cette demande de vos collaborateurs: «Il faut nous motiver», alors on ne peut guère vous envier. Car votre tâche la plus importante est justement d’exercer sur vos collaborateurs une influence afin que ceux-ci soient motivés pour atteindre les objectifs de l’entreprise. Se pose dans ce contexte la question de savoir comment peut-on «faire bouger» les collaborateurs? Et comment amener en particulier à se bouger celui qui demande justement à être motivé?

De: Matthias K. Hettl   Imprimer Partager   Commenter  

Matthias K. Hettl

Après avoir terminé ses études en Sciences économiques de gestion et en Economie politique ainsi que sa préparation au doctorat, Matthias K. Hettl occupa tout d’abord le poste d’assistant de direction pour exercer ensuite des responsabilités de direction et des responsabilités budgétaires dans diverses positions de management. Il exerce la fonction de directeur de l’entreprise Management Institut Hettl Consult à Rohr près de Nuremberg depuis 1995. Il est plus particulièrement actif dans le rôle de coach, entraîneur et conseiller en management pour les comités de direction, les directions d’entreprise et les cadres dirigeants. Ses principaux centres d’intérêt englobent les thèmes de Leadership skills et de compétences managériales. Ses activités de membre de conseil de surveillance, de direction d’une entreprise de taille moyenne et de consultant auprès des Nations Unies à New York lui confèrent une grande expérience. De plus, il a occupé plusieurs années durant une chaire de management et marketing. Il est connu comme auteur d’ouvrages spécialisés et livres audio ainsi que pour avoir publié de nombreux articles techniques. En collaboration avec son team, il conseille les CEOs, les membres de conseils d’administration, les directions et le service de gestion des ressources humaines des petites et moyennes entreprises ainsi que des groupes dans le cadre national et international. Remarqué comme «excellent speaker» et «excellent trainer», il fait partie des conférenciers d’envergure dans les pays germanophones et collabore avec les organisateurs des séminaires et congrès les plus prisés en Europe. A ce jour, il a enthousiasmé ses 25 000 auditeurs par une indiscutable compétence, un style d’exposé direct et très motivant aux conseils pratiques utilisables tels quels. Ses conférences obtiennent régulièrement la note d’excellence.

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Motivation en entreprise

Peut-on uniquement démotiver les collaborateurs?

Reinhard Sprenger affirme sans cesse que les collaborateurs ne peuvent pas être motivés. Il veut dire par là qu’il doit toujours y avoir au départ une certaine motivation intrinsèque. Il a tort et raison à la fois. Il existe en effet beaucoup de collaborateurs qui sont en principe motivés et qui aimeraient s’impliquer. Mais on trouve également des collaborateurs qu’il est difficile de motiver. Se pose donc ici la question suivante: «Comment faire bouger ces collaborateurs?»

Voici une situation, à laquelle vous avez peut-être déjà été confronté, qui met en scène des collaborateurs motivés. Alors que j’étais encore jeune cadre, je me suis retrouvé, un vendredi après-midi, à la sortie du travail. La vague de collaborateurs qui sortaient des locaux pour entamer le week-end avec un incroyable élan m’a fort impressionné. J’ai dû «lutter» pour pouvoir rester dans l’enceinte de l’entreprise. Le vendredi suivant, je me suis placé près de la timbreuse un quart d’heure avant la fin du travail et j’ai été surpris de voir qu’il y avait déjà une queue de 10 collaborateurs qui attendaient l’heure fatidique. Ils se tenaient là avec leurs affaires, la carte de timbrage à la main et semblaient très motivés à se préparer à timbrer. Je me suis dit à l’époque que nombre de ces collaborateurs affichaient une motivation nettement plus grande au début du weekend que pendant la semaine!

Au travail, le collaborateur me donnait l’impression d’être plus ou moins engagé, alors que devant la timbreuse, il semblait plutôt fringant. Il faut dire que la perspective du week-end devait le motiver. Je me suis alors demandé ce que le supérieur hiérarchique faisait de ce collaborateur. Celui-ci m’assura qu’il ne harcelait ni ne menaçait ce dernier. La seule chose qu’il demandait était que les collaborateurs fassent leur travail. Lui aussi avait l’impression que les collaborateurs étaient plutôt enclins à être motivés par les vacances et dit: «Lorsque c’est lundi, c’est comme s’ils retombent dans le coma.»

La démotivation est contagieuse

J’ai également observé moi-même ce comportement chez certains collaborateurs. Peu nombreux, certes, mais vous connaissez le dicton de la brebis galeuse qui contamine le reste du troupeau. J’ai donc réfléchi à ce phénomène. Certains collaborateurs souffrent apparemment d’une forme de démence: ils oublient ce qu’ils ont signé dans le contrat de travail, à savoir: la composante performance. Un supérieur hiérarchique m’a dit une fois que son collaborateur était si lent que les détecteurs de mouvement ne se déclenchaient pas lorsqu’il passait devant. Fascinant.

Qui doit assumer la responsabilité d’un tel comportement? Vous allez certainement dire que c’est le supérieur hiérarchique. Indépendamment du fait que c’est à lui qu’incombe la responsabilité d’engager des collaborateurs motivés, vous devez également continuer à les motiver sur le long terme. Si l’on en vient à une baisse de performance, alors il doit certainement y avoir des raisons. Essayez de les identifier, demandez de l’aide si ces raisons se trouvent dans l’entreprise elle-même, déblayez le terrain de sorte que le collaborateur puisse être performant. Lorsque vous avez fait tout cela et que le collaborateur n’a pas retrouvé le chemin de la performance, alors il a probablement un problème de motivation.

Les conséquences de la démission interne

Vous pouvez supposer que si ce collaborateur ne fait que le strict minimum, alors il se situe dans un état de démission interne. Supposez qu’un collaborateur qui a démissionné dans sa tête fournit environ 50% de prestation en moins qu’un collaborateur motivé. Est-ce que vous lui versez également 50% de salaire en moins? Il arrive souvent dans la pratique que les collègues fassent une partie du travail à sa place. Vous devez donc traiter ce problème sans attendre afin de trouver et mettre en œuvre une solution rapide. Il existe des collaborateurs, quoique en général peu nombreux dans le monde de l’entreprise, que l’on ne peut pas ou très peu faire bouger. Il s’agit donc pour vous de trouver une solution et de la mettre en œuvre, même si celle-ci est difficile pour vous.

Il y a motivation et motivation

Si vous pensez maintenant à une situation où le collaborateur travaille depuis 25 ans déjà dans l’entreprise et qu’il vous dit qu’il a déjà vu beaucoup de monde aller et venir, et qu’il ne peut donc pas être licencié. L’affaire n’est pas simple et vous êtes confronté à un gros défi. Cela étant, pensez toujours aux retombées que l’attitude de ce collaborateur à sur les autres. Vous devez agir de manière conséquente, quoique l’on parlera plutôt dans ce cas de «motivation» que de «faire bouger». Résoudre ce problème sera donc votre principale tâche de gestion.

Les collaborateurs chevronnés ont déjà connu plusieurs développements dans le domaine de la motivation en entreprise. L’un de ces modes de gestion historiques stipulait que le travail ne nécessitait pas qu’on y réfléchisse puisque cela était l’affaire des supérieurs hiérarchiques. Le mode qui suivit fut le transfert de la responsabilité à l’équipe. Ce qui a permis à certains de traduire la chose par un «génial, quelqu’un va le faire!» Aujourd’hui, il s’agit plus que jamais de convaincre les collaborateurs qui sont justifiés à poser des questions critiques. Une tâche pour le moins exigeante. La bonne nouvelle est toutefois que, si vous êtes efficace lors de votre recrutement, vous disposez d’emblée d’un atout important pour disposer de collaborateurs motivés.

Votre collaborateur est-il motivé par les exigences stipulées dans le descriptif du poste? A-t-il du plaisir à les respecter, est-il fait pour ce travail? Si oui, alors c’est à vous de faire en sorte que le collaborateur se développe et de l’encourager. Ce dernier doit aimer son travail, celui-ci doit représenter un certain défi, car être sollicité en-deçà de ses capacités est justement démotivant, comme l’est également. Le but est de faire en sorte que le collaborateur soit prêt à opérer des changements et à s’impliquer vraiment dans un processus ad hoc. Je vous recommande de travailler à la composition de votre équipe jusqu’à ce que vous ayez atteint ce niveau pour chaque collaborateur. N’abandonnez pas, car la devise qui prévaut ici est: «le but, c’est le chemin.»

Recommandations produits

  • Personnalité!

    Personnalité!

    Plus de souveraineté, étape après étape

    CHF 98.00

  • La conduite de collaborateurs

    La conduite de collaborateurs

    Rentrer dans le rôle et conduire son équipe au succès.

    Plus d’infos

  • WEKA Modèles de contrats en ligne

    WEKA Modèles de contrats en ligne

    Gagnez en assurance avec des modèles adaptés à vos besoins.

    Plus d’infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Pratique de la résilience pour cadres dirigeants

    Renforcez votre propre résistance

    Prochaine date: 30. octobre 2018

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Gestion de soi

    Développer son potentiel en maîtrisant son image

    Prochaine date: 25. septembre 2018

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Manager des situations délicates

    Éviter que les ennuis commencent

    Prochaine date: 11. octobre 2018

    plus d'infos

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos