Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK
Weka Plus

Droit des successions: Pacte successoral et testament

La famille, et en particulier les époux, occupe une place particulière dans la société et le droit. Les époux sont traités différemment sur le plan juridique par rapport à d'autres sociétés, notamment le concubinage ou d'autres sociétés simples. Cela vaut surtout du point de vue patrimonial.

25/02/2022 De: Équipe de rédaction de WEKA
Droit des successions

Outre le régime légal prescrit, les époux disposent toutefois de possibilités de choix considérables dans les domaines patrimoniaux. Les dispositions légales peuvent en effet être adaptées à leur situation et à leurs objectifs propres par des actes juridiques. Ces aménagements autonomes concernent les rapports patrimoniaux pendant le mariage et/ou le partage ou le transfert des biens à la dissolution du régime matrimonial, notamment au décès de l'un des époux.

Régimes matrimoniaux et modifications

Il faut tout d'abord penser au choix entre différents régimes matrimoniaux. En effet, au début du mariage, les époux peuvent choisir un régime matrimonial différent du régime de la participation aux acquêts. Ils peuvent en principe changer de régime matrimonial en tout temps pendant le mariage, sous réserve des art. 191 ou 193 CC. Le droit en vigueur n'autorise plus, outre le régime matrimonial subsidiaire ordinaire de la participation aux acquêts, que la communauté de biens et la séparation de biens.

Ensuite, des modifications restent certes possibles dans le cadre des trois régimes matrimoniaux à choix, mais les combinaisons entre les trois types de base ne sont pas (plus) autorisées.

Important: La participation aux acquêts, la communauté de biens et la séparation de biens doivent être choisies en tant que telles, elles ne peuvent pas être mélangées.

Les différents régimes matrimoniaux offrent néanmoins aux époux différentes possibilités de choix.

Possibilités d'actes juridiques

Pour l'organisation juridique, les époux disposent de quatre instruments différents afin de pouvoir adapter les besoins à chaque cas particulier, à savoir:

  • le contrat de mariage;
  • les dispositions pour cause de mort (testament ou pacte successoral);
  • les actes juridiques relevant du droit des obligations (bail, contrat de travail, mandat) ;
  • les actes juridiques relevant du droit des sociétés (contrat de société, constitution d'une copropriété).

Le présent article aborde les différentes possibilités d'organisation juridique entre conjoints. Il esquisse dans un premier temps la situation légale de départ, car la loi prévoit déjà des avantages pour le conjoint. Il présente ensuite les possibilités de favoriser le conjoint par le biais du droit matrimonial et successoral. Les possibilités de conclure des contrats entre conjoints, qui les favorisent mutuellement, sont également expliquées.

Remarque: Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur le partenariat, les possibilités présentées ici sont en principe également disponibles par analogie dans le cadre du partenariat enregistré entre personnes de même sexe.

Lire la suite avec Weka+

  • Accès illimité à plus de 500 aides de travail
  • Tous les articles payants en accès illimité sur weka.ch
  • Actualisation quotidienne
  • Nouveaux articles et aides de travail hebdomadaires
  • Offres spéciales exclusives
  • Bons séminaires
  • Invitations aux webinaires en direct
A partir de CHF 16.50 par mois S'abonner maintenant Vous avez déjà un abonnement W+ ? S'inscrire ici
Newsletter S'abonner à W+