Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

QR-facture: Ce que vous devez savoir

Après l’introduction réussie de la norme ISO 20022 dans les entreprises, le prochain défi constitué par l’harmonisation des opérations de paiement sera le remplacement des bulletins de versement actuels par des QR-factures. Les émetteurs de factures pourront en envoyer à leurs clients à partir du 30 juin 2020.

18/02/2020 De: Andreas Bünter
QR-facture

Les entreprises qui traitent leur facturation et leur trafic de paiement par l’intermédiaire d’un logiciel comptable doivent maintenant faire des ajustements afin d’être en mesure de recevoir et de payer à temps les QR-factures entrantes. Il y a beaucoup à faire. Afin de pouvoir traiter automatiquement toutes les données de la QR-facture et déclencher le paiement, des adaptations seront nécessaires sur les appareils de lecture et les plateformes de numérisation ainsi que dans les logiciels de gestion des débiteurs et de paiement. Les logiciels et le matériel utilisés aujourd’hui pour les bulletins de versement ne peuvent pas traiter les données fournies par la QR-facture sans une intervention manuelle fastidieuse. La raison en est que

la QR-facture contient beaucoup plus d’informations que les bulletins de versement actuels.

L’information, clé du succès

Ces informations supplémentaires apportent également des avantages concrets. Par exemple, les communications telles que le numéro de TVA peuvent désormais être transmises dans toutes les procédures, y compris les virements avec références de paiement. Dans le cas de la procédure avec références, des informations telles que le nom et l’adresse du débiteur seront aussi transmises intégralement au bénéficiaire et à sa banque.

Étant donné que l’ensemble du processus de QR-facturation est basé sur des informations structurées de paiement tout au long du processus, les paiements seront enregistrés et traités plus efficacement qu’auparavant. La condition préalable est l’utilisation universelle de numéros de compte basés sur l’IBAN. Cela simplifiera le traitement mécanique et réduira considérablement le nombre d’erreurs de numérisation et d’enregistrement. Dans l’ensemble, le degré d’automatisation sera plus élevé et il y aura moins de travail et de requêtes manuelles. Ce qui permet d’économiser du temps et de l’argent.

Simplification de la gestion de trésorerie

La QR-facture ne réduit pas seulement les tâches administratives liées aux opérations de paiement, elle aide les entreprises à gérer leur trésorerie plus efficacement. Selon l’offre bancaire, les entreprises pourront choisir entre des écritures collectives, des extraits de compte en fin de journée ou les états de compte Intraday pour la gestion des liquidités. Demandez à votre banque.

Se préparer à temps

Les QR-factures pourront être émises à partir du 30 juin 2020. Les destinataires de factures doivent partir du principe que leurs fournisseurs vont profiter de l’occasion pour optimiser leurs processus avec la QR-facture. Chaque entreprise doit s’y préparer. L’effort de conversion dépend de la situation et de la complexité du logiciel de gestion des débiteurs et du trafic des paiements, ainsi que des appareils de lecture et des plateformes de numérisation. Il est donc indispensable que toutes les entreprises suisses vérifient en temps utile, avec leurs partenaires logiciels, le besoin d’adaptation interne. Ce n’est qu’ainsi que toutes les informations relatives aux paiements pourront être correctement présentées et traitées à partir de la mi-2020.

Présentation correcte des nouvelles procédures de référence

Les deux nouvelles méthodes de référence peuvent être utilisées pour des besoins différents.

Des modèles d’éléments de paiement avec bulletin de versement sont représentés dans plusieurs variantes à partir de la page 17 du «Style Guide QR-facture» avec des spécifications et des recommandations de conception pour la partie de paiement avec code QR suisse et pour le bulletin de versement.

Jusqu’à ce que les bulletins de versement actuels soient supprimés, les entreprises peuvent décider d’introduire ou non la QR-facture en tant qu’émetteur de factures. Une fois l’infrastructure adaptée, cependant, l’ensemble du processus de facturation et de paiement sera beaucoup plus efficace et elle offrira des options étendues de gestion de trésorerie.

Introduction importante pour toute la Suisse

La QR-facture concerne toutes les entreprises, institutions publiques et organisations à but non lucratif ainsi que tous les consommateurs. Il est donc important, pour la place financière suisse, de concevoir l’introduction de manière responsable et de laisser suffisamment de temps à tous les acteurs du marché de réaliser les travaux de transformation. Outre les entreprises et les éditeurs de logiciels, toutes les banques adapteront leurs interfaces clients à la QR-facture dans les mois à venir, c’est-à-dire qu’elles modifieront leurs centres d’accueil et mettront à jour leurs infrastructures pour le m-banking et l’e-banking. À partir du 30 juin 2020, les PME et les particuliers pourront traiter leurs paiements sous forme numérique via des Smartphones en conjonction avec leurs applications bancaires habituelles. Le niveau accru d’automatisation permettra également de réduire le nombre de transferts incorrects. Pour les entreprises qui effectuent manuellement leur facturation, des solutions seront lancées sur le marché, celles-ci permettant de créer des QR-factures en ligne et de les imprimer sur du papier blanc perforé.

Un pas vers l’avenir numérique

Avec l’harmonisation des opérations de paiement, la place financière suisse jette les bases d’un processus financier numérique transparent soutenant activement l’économie et la société suisses. Ce faisant, la QR-facture jette un pont important entre le monde numérique et le monde du papier. eBill va encore plus loin. La nouvelle infrastructure de facturation électronique permettra de vivre une expérience de paiement numérique continue. D’ici la fin de l’année, elle sera soutenue par toutes les banques et sera développée de manière conséquente à l’aide des technologies les plus récentes.

Les QR-factures et eBill sont des innovations suisses qui offrent aux acteurs locaux une plateforme unique pour le développement et le lancement de leurs propres services innovants.

Vous trouverez de plus amples informations sur l’introduction de la QR-facture sur le site www.payment standards.ch.

Newsletter S'abonner à W+