Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

La politesse: Un peu de courtoisie dans un monde de brute!

Retour sur vie privée… Week-end parisien, l’employé de l’hôtel me tutoie. A mon air outré, il s’excuse, bafouille et lâche un «merde, désolé, ne dîtes rien au patron s’il vous plaît.» L’écart de langage me fait sourire. Tutoyer un client et finir par un gros mot est un nouvel accueil dans les hôtels parisien?

05/06/2019
La politesse

Petite enquête sur le web

Il paraît que «de McDonald's, où les serveurs sont souvent familiers avec les clients, à Euro Disney, où se multiplient absentéisme sauvage et tenues ‘hyper-cool’, la politesse fout le camp.» La faute aux adulescents! Cette espèce sociologique bien identifiée qui pense qu’à 25 – 30 – 35 ans, on se comporte à la cool, on joue à la console, porte des baskets et parfois s’affale son fauteuil et met les pieds sur son bureau… Ce serait à cause de l'image parentale qui n'étant plus incarnée par des symboles puissants, ferait agir par pulsion sur fond d'agressivité et d'érotisation. Selon une psychanalyste: «Comme leurs parents, qui ont fait Mai 68, les 20-35 ans s'accrochent au mythe libertaire. Ils pensent qu'il faut avoir du culot et être cynique pour réussir.»

    D’autres blâment la «net-économie». Le jeu relationnel s’étant simplifié grâce à l’écran, la cravate et le costume trois pièces n’étant plus de rigueur contrairement au tutoiement qui fait plus Staaates, beaucoup pensent qu’ils peuvent se passer du «Dis merci à la dame!» tellement entendu dans leur enfance. Les dents longues du PAF sont aussi passez par-là… Qui veut ressembler au poli Drucker quand on peut faire son pitbull à la Ardisson ou à la Fogiel? Alors certes, il faut rentabiliser, nous sommes tous stressés, tous bloqués dans une spirale de la performance mais, NOM D’UNE PIPE ET LA POLITESSE BORDEL!!!

    Première règle de courtoisie: retenir la porte de l’ascenseur à ses collègues, son patron, un inconnu et dire bonjour. Le millième de seconde gagné à ne pas le faire, ne vous avancera à rien dans la journée… Même pas à arriver plus tôt à la pause café! De plus on s’excuse avec un sourire de mettre notre aisselle, encore déodorisée, sous le nez de notre compagnon d’ascenseur pour peser sur le bouton de l’étage. Et d’ailleurs, si vous êtes le compagnon de voyage à côté des commandes, demandez quel étage, ça ne vous coûtera qu’un sourire.

      Autre règle, encore et toujours le téléphone. On s’excuse de faire patienter le client. On rappelle celui qui a laissé un message (on ne l’oublie pas…).

      Lors d'une première rencontre, les trois détails qui tuent sont l'absence de ponctualité, la main moite et le regard fuyant. Bon la main moite, ce n’est pas de la politesse, certes, mais c’est mal venu… Et le regard fuyant, que dire…

      Mais si vous avez qu’il y a des embouteillages car telle rue est en travaux, car c’est impossible de ce garer dans ce quartier, prévoyez de partir plus tôt et téléphonez pour prévenir en donnant la cause de votre retard! À l’heure des portables, il est inadmissible de ne pas prévenir!

      Mais il est clair qu’il ne faut pas se laisser faire non plus. Si votre interlocuteur répond à son portable en pleine réunion, allez à la fenêtre avec un léger «excusez-moi» et écoutez vos messages ou quittez la pièce et retournez à votre bureau. Ainsi, vous n’écoutez pas sa conversation, vous ne le faites pas attendre et le message passe en douceur… De plus, si la réunion commence en retard, dites que vous devez partir à l’heure indiquée quoi qu’il en soit ou demandez directement combien de temps il reste à votre collaborateur pour régler ce dont vous deviez discuter. Et si jamais un collaborateur ne connaît aucune règle de savoir vivre, des cours existent aux Etats-Unis, il devrait y avoir des émules bientôt en Europe francophone.

        Quelques règles du nouveau savoir-vivre

        • Si vous partagez un bureau, prenez vos appels personnels sur votre portable et sortez dans le couloir pour régler les détails de votre prochain week-end.
        • Avant de quitter votre bureau le soir, vérifiez que la boîte vocale de votre téléphone est bien enclenchée.
        • Si vous partez en vacances, composez une annonce indiquant la date de votre retour sur votre boîte vocale et votre courrier électronique.
        • Ne gardez pas pour vous les journaux destinés à circuler dans l'entreprise.
        • Sur le net, n'écrivez jamais en majuscules (ce qui équivaut à hurler) et évitez les smileys, ces petits sourires aujourd'hui souvent désuets dans les relations commerciales.
        • N'envoyez jamais un document attaché dans un mail sans un petit mot d'accompagnement.
        • N'encombrez pas la boîte aux lettres de vos correspondants avec des copies (CC) sans autre intérêt que celui de vous «couvrir». C'est agaçant, et ça fait perdre du temps.
        • Mettez votre portable en mode vibreur afin de répondre avant que la sonnerie (valses de Vienne) ne retentisse aux oreilles de tous.
        Newsletter S'abonner à W+