13/11/2017

Types de managers: 7 différents types de leaders et leur logique

Selon la théorie de certains psychologues du développement comme Bill Torbert et David Rooke, votre logique d’action détermine jusqu’à quel point vous vous développez sur le plan personnel. La logique d’action décrit comment vous évaluez votre environnement en tant que leader et comment vous réagissez lorsqu’on fait appel à votre détermination et à votre fiabilité dans certaines situations spécifiques. Les leaders qui s’occupent de leur personnalité et de leur développement peuvent non seulement améliorer leurs capacités, mais également avoir une influence positive sur la performance au sein de leur entreprise. Pour ce faire, il est important de savoir quels types de managers existent et quel type de leader vous êtes.

De: Matthias K. Hettl  ImprimerPartager Commenter 

Matthias K. Hettl

Après avoir terminé ses études en Sciences économiques de gestion et en Economie politique ainsi que sa préparation au doctorat, Matthias K. Hettl occupa tout d’abord le poste d’assistant de direction pour exercer ensuite des responsabilités de direction et des responsabilités budgétaires dans diverses positions de management. Il exerce la fonction de directeur de l’entreprise Management Institut Hettl Consult à Rohr près de Nuremberg depuis 1995. Il est plus particulièrement actif dans le rôle de coach, entraîneur et conseiller en management pour les comités de direction, les directions d’entreprise et les cadres dirigeants. Ses principaux centres d’intérêt englobent les thèmes de Leadership skills et de compétences managériales. Ses activités de membre de conseil de surveillance, de direction d’une entreprise de taille moyenne et de consultant auprès des Nations Unies à New York lui confèrent une grande expérience. De plus, il a occupé plusieurs années durant une chaire de management et marketing. Il est connu comme auteur d’ouvrages spécialisés et livres audio ainsi que pour avoir publié de nombreux articles techniques. En collaboration avec son team, il conseille les CEOs, les membres de conseils d’administration, les directions et le service de gestion des ressources humaines des petites et moyennes entreprises ainsi que des groupes dans le cadre national et international. Remarqué comme «excellent speaker» et «excellent trainer», il fait partie des conférenciers d’envergure dans les pays germanophones et collabore avec les organisateurs des séminaires et congrès les plus prisés en Europe. A ce jour, il a enthousiasmé ses 25 000 auditeurs par une indiscutable compétence, un style d’exposé direct et très motivant aux conseils pratiques utilisables tels quels. Ses conférences obtiennent régulièrement la note d’excellence.

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 

«On ne peut rien enseigner à autrui, on ne peut que l’aider à le découvrir lui-même.» – Galilée

Selon Torbert et Rooke, il existe 7 types de managers avec chacun sa logique d’action, à savoir: l’opportuniste, le diplomate, l’expert, l’organisateur, l’individualiste, le stratège et l’alchimiste. Les types se suivent logiquement. En d’autres termes, le chemin vers le haut commence par l’opportuniste et culmine avec l’alchimiste.

Les opportunistes sont les moins efficaces en tant que leaders, tandis que les alchimistes sont la crème de la crème. En effet, aussi bien votre performance en tant que leader que celle de votre entreprise s’améliorent lorsque vous connaissez votre propre logique d’action et que vous continuez à la développer jusqu’au niveau suivant.

Votre développement personnel

La principale leçon à tirer de ce qui précède est qu’il est possible de passer d’une logique d’action à une autre. Si vous êtes intéressé à passer à l’échelon supérieur, alors réfléchissez à la manière dont vous assumez votre rôle de leader à la position qui est la vôtre et quels changements vous souhaitez effectuer. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les changements organisationnels et ceux visant à modifier les méthodes de travail et/ou votre environnement peuvent également vous inciter à changer votre logique d’action.

«Je ne vais pas là où se trouve le puck, mais là où il sera juste après.» – Wayne Gretzky

Une modification des structures d’entreprise et des processus s’accompagne également d’un processus de changement de votre comportement et de votre logique d’action. Un nouveau poste dans votre entreprise, une promotion ou un changement dans une autre entreprise peuvent également annoncer le début d’un développement personnel. Il existe une série de possibilités pour continuer à vous développer. L’essentiel est que vous vouliez le faire. Les suggestions sur les types de managers ci-après pourront vous aider dans ce contexte.

En tant qu’expert, vous pouvez vous développer pour devenir organisateur si, dans le cadre de votre développement professionnel, vous suivez un séminaire complet sur la gestion, comme par exemple un programme MBA. Les capacités d’un organisateur pragmatique pourront y être étendues via le traitement de problèmes interdisciplinaires, la réalisation d’études de cas ambiguës et un travail d’équipe intensif. Vous ne devez pas nécessairement suivre un programme MBA, le programme de formation proposé par votre entreprise pouvant tout à fait faire l’affaire. Des programmes de management comme «manager avec des objectifs» ou «déléguer effi cacement» vous aide en tant qu’expert à obtenir vos résultats via une action flexible et des stratégies adéquates. Vous verrez ici qu’il n’y a pas seulement une possibilité pour atteindre un objectif. Vous devez être prêt à mettre vos lunettes de manager et à utiliser vos connaissances techniques pour réussir en tant que leader.

Si vous souhaitez vous développer et passer de l’organisateur à l’individualiste, il est essentiel que vous vous sensibilisiez à la manière dont vous voyez les choses autour de vous. Vous devez prendre davantage conscience des autres manières de voir les choses. Il est important ici que vous ne sachiez pas seulement si et comment vous et votre équipe atteignez les objectifs de l’entreprise, mais également que vous sachiez les analyser et les remettre en question le cas échéant, afi n dedéfinir de meilleurs objectifs à l’avenir. Vous passez ainsi à un niveau de réflexion supérieur en tant que leader. S’il est possible dans votre entreprise de revoir de manière critique les objectifs annuels et d’en débattre en toute confiance, alors vous aurez d’importantes impulsions pour devenir individualiste.

Pour passer de l’individualiste au stratège, vous devez essayer de trouver avec les autres ce qui pourrait rendre encore plus efficaces des projets, des équipes, votre département et votre entreprise. Il s’agit pour vous d’échanger sur un même pied d’égalité avec vos collègues. Essayez, dans le cadre d’une relation à long terme, de créer une communauté qui vous donnera en permanence de nouvelles pistes d’action et vous permettra de connaître de nouvelles manières de voir les choses. Pourront vous être utiles dans ce contexte des programmes de développement qui vous encourageront à revoir votre conception de la gestion et de l’organisation. Ces programmes à court et long terme vous permettront de renforcer votre conscience de la situation, étant donné que vous serez sans cesse poussé à intégrer de nouvelles connaissances dans votre vision des choses.

Les 7 types de managers

L’opportuniste – Type 1 entre les types de managers

«Les opportunistes misent toujours sur le bon cheval, surtout sur eux-mêmes.» – Alfred Oder

Les opportunistes ont tendance à rechercher les occasions d’utiliser leur environnement à leur propre avantage et le contrôler. Leur réaction à un événement dépend en premier lieu de la question de savoir s’ils croient pouvoir influer ou non sur ce dernier. Ils traitent leurs congénères comme des objets ou des concurrents.

Les opportunistes considèrent que leur comportement est légitime dans le monde difficile des affaires, faisant leur la devise «oeil pour oeil, dent pour dent». Celui qui pense ainsi refuse tout feedback et fait porter aux autres la responsabilité des échecs. Les opportunistes ne tiennent en général pas longtemps dans leur position et finissent pas passer à des logiques d’action plus efficaces.

Les opportunistes ne sont pas aptes à oeuvrer en tant que leaders, en raison du refus de leurs collaborateurs de travailler sur le long terme avec eux, de leurs confrontations constantes et de leurs fréquentes violations des règles. Une série d’indicateurs permettent de le constater, p. ex. un fort absentéisme pour cause de maladie, un taux de fluctuation élevé ou un climat de travail délétère. Les opportunistes ne peuvent pas survivre longtemps en tant que leaders.

Le diplomate – Type 2 entre les types de managers

«Un diplomate est quelqu’un qui dit haut et fort ce qu’il ne pense pas.» – Giovanni Guareschi

Le diplomate appréhende son environnement de manière plus appropriée. Il considère qu’il doit servir son équipe, il est toujours loyal et essaie de faire en sorte que son comportement soit à la hauteur de ce qu’attendent ses collègues occupant des postes plus élevés, et d’éviter les conflits. Cette logique d’action repose en premier lieu sur la volonté de contrôler son propre comportement et non pas d’avoir de l’influence sur les événements ou les collaborateurs. Les diplomates sont mieux acceptés en tant que leaders et conservent leur influence s’ils se comportent selon les normes en vigueur et accomplissent leurs tâches quotidiennes de manière satisfaisante.

Les diplomates sont un lien social pour leurs collègues et font attention aux besoins des autres. C’est pourquoi ils oeuvrent plutôt à des niveaux inférieurs du management. S’ils le sont à des niveaux supérieurs, ils pourraient être tentés d’ignorer les conflits. Ils auraient tendance à être trop polis et amicaux, car ils ne se sentiraient pas en mesure de donner un feedback critique à d’autres. Les diplômes considèrent que provoquer des changements qui entraînent des conflits est une charge difficile à assumer. Ils ont donc tendance à éviter les questions désagréables, quitte à se nuire à eux-mêmes.

En tant que diplomate, vous avec la possibilité d’obtenir de bons résultats au premier niveau de gestion, mais vous serez sans cesse confronté aux limites de votre efficacité. Votre tâche est d’infl uencer le comportement des autres. N’évitez pas les conflits et ne perdez pas de vue vos propres objectifs. Donnez un feedback positif à vos collaborateurs et encouragez-les. Prenez conscience de votre rôle.

Reconnaissez les tâches de gestion des collaborateurs que l’on vous a confiées, défi nissez les compétences et les capacités qui vous font encore défaut, et faites en sorte de les acquérir.

L’expert – Type 3 entre les types de managers

«Beaucoup échouent parce qu’ils veulent absolument avoir raison, au lieu de faire du chiffre d’affaires et des bénéfices – Jens Corssen 2004, p. 94

Les experts essaient d’exercer le contrôle en perfectionnant leurs connaissances. Une argumentation solide est de toute de première importance à leurs yeux. Ils sont sûrs de leur savoir technique, présentent des faits et argumentent de manière logique lorsqu’il s’agit de trouver un consensus et de convaincre d’autres personnes. Leurs buts sont des améliorations constantes, l’efficience et la perfection.

En tant que cadres, ils ont tendance à avoir absolument raison, ce qui débouche souvent sur l’impression que la collaboration avec des autres est une perte de temps. Les experts ont tendance à ne pas prendre en considération l’opinion des personnes moins qualifiées. Leur intelligence émotionnelle n’est pas du tout développée, ni n’est-elle prisée par eux. Scott McNealy, l’ancien CEO de Sun-Microsystems, l’a décrit ainsi: «Je ne m’adonne pas à la sensiblerie. Je laisse ça aux autres.»

Les experts doivent reconnaître qu’il existe en sus de leur compétence technique d’autres compétences qui sont déterminantes pour la réussite de leur gestion. En tant qu’expert, vous devez mieux impliquer vos collaborateurs. Il s’agit surtout de veiller à la manière dont vous communiquez: voulez-vous juste avoir raison ou voulez-vous réussir? Nombre de cadres échouent dans la logique d’action de l’expert parce qu’ils ne sont pas disposés à modifier leur définition du succès et leur manière de se comporter avec les autres. Ce n’est que lorsqu’ils reconnaissent que d’autres sont également responsables de leur succès qu’ils améliorent leur performance et qu’ils commencent à se développer personnellement.

L’organisateur – Type 4 entre les types de managers

«Un organisateur est un lapin Duracell – qui dure plus longtemps.» – Matthias Hettl

Les organisateurs veillent à la qualité de leur environnement de travail et se concentrent sur les résultats. Leur style les empêche souvent de sortir des sentiers battus. Les organisateurs ont une compréhension plus complexe et plus globale du monde de l’entreprise, ce qui les distingue des opportunistes, des diplomates et des experts. Ils sont ouverts au feedback et comprennent que nombre de situations confuses et de conflits au quotidien s’expliquent pas des interprétations divergentes.

En tant qu’organisateur, vous pouvez diriger une équipe pour mettre en oeuvre de nouvelles stratégies dans un laps de temps de un à trois ans. Votre capacité de poursuivre des objectifs à long terme est un atout majeur. Votre logique d’action en tant qu’organisateur vous met souvent en conflit avec l’expert. Ce dernier a surtout un problème avec vous en tant que chef, car il ne peut pas nier les succès obtenus, bien qu’il se sente supérieur à vous sur le plan technique.

L’individualiste – Type 5 entre les types de managers

«Nous devons juger nos actes en fonction des résultats obtenus.» – Dalai Lama

Les individualistes reconnaissent que ni leur logique d’action ni celle des autres n’est naturelle. Ils considèrent que toute logique d’action est une construction individuelle d’une personne spécifique dans un environnement donné. Cela leur permet de créer, via un comportement original, de la valeur dans leur entreprise. Ils rassemblent des collègues avec des personnalités différentes et s’entendent bien avec les personnes qui suivent d’autres logiques d’action.

Les individualistes se distinguent des organisateurs parce qu’ils sont conscients qu’il existe un conflit entre leurs principes et leurs actions ou entre les valeurs de l’entreprise et leur mise en oeuvre. Ils vivent positivement ces conflits et les considèrent comme source de tension, de créativité et d’incitation à continuer à se développer. Les individualistes ont tendance à ne pas observer les règles qu’ils considèrent comme non pertinentes, et deviennent ainsi une source d’embarras pour les autres. Ils disposent de la sensibilité nécessaire pour éviter ou résoudre des conflits de manière créative, et ont la capacité d’avoir une infl uence positive sur les autres.

Le stratège – Type 6 entre les types de managers

«La stratégie c’est lorsqu’on n’a plus de munition mais que l’on continue de tirer afi n que l’ennemi ne remarque rien.» – source inconnue

Les stratèges considèrent les contraintes organisationnelles comme pouvant faire l’objet de discussions et donc être modifi ées. Tandis que l’individualiste maîtrise la communication avec des collègues qui ont adopté différentes logiques d’action, le stratège est également en mesure d’estimer à un niveau supérieur les effets de mesures et de conventions sur l’entreprise. Les stratèges peuvent très bien développer des visions communes pour des collègues qui ont différentes logiques d’action.

En tant que stratège, le changement organisationnel et social est un processus de développement plus long en ce qui vous concerne, ce dont vous devez être conscient. En tant que stratège, vous avez une capacité particulière pour résoudre les conflits et pouvez mieux gérer la tendance naturelle de votre environnement à refuser les changements. C’est pourquoi vous êtes un rénovateur d’une remarquable efficacité. En tant que stratège, vous défi nissez des principes éthiques et des manières de faire, sans vous limiter à vos propres intérêts ou à ceux de votre entreprise. Dans votre logique d’action de stratège, vous avez déjà atteint un niveau d’efficacité supérieur en tant que leader.

L’alchimiste – Type 7 entre les types de managers

«L’alchimiste est le véritable maître de son destin.» – source inconnue

La différence entre l’alchimiste et le stratège réside dans la capacité de se renouveler soi-même ou son entreprise de telle manière que cela marque l’histoire ou de donner une orientation entièrement nouvelle. Tandis que le stratège passe d’un engagement à un autre, l’alchimiste possède quant à lui l’extraordinaire capacité de réussir dans de nombreuses situations et sur des niveaux totalement différents. Les alchimistes peuvent avoir des relations aussi bien avec les chefs qu’avec les simples collaborateurs. Ils peuvent liquider des affaires urgentes mais sans jamais perdre de vue leurs objectifs à long terme.

Si vous êtes alchimiste, alors vous êtes en principe une personnalité charismatique et très attentive, qui vivez selon des standards moraux élevés. Vous attachez énormément d’importance à la vérité. Et, peut-être plus important encore: vous êtes en mesure d’exploiter les moments uniques dans l’histoire de votre entreprise, et de créer des symboles et des métaphores qui touchent le coeur et l’esprit des gens. La logique d’action de l’alchimiste rappelle celle d’un cadre de niveau 5. C’est là le niveau le plus élevé du leader efficace.

Recommandations produits

  • L'essentiel du management

    L'essentiel du management

    La newsletter pour les cadres efficaces

    CHF 78.00

  • Abonnement annuel Business Dossiers

    Abonnement annuel Business Dossiers

    Gagnez en efficacité professionnelle

    Plus d’infos

  • Leadership

    Leadership

    Diriger en visionnaire, leadership balance et intelligence.

    Plus d’infos

Recommandations de séminaire

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Management Sandwich – Diriger dans une position intermédiaire

    Savoir se positionner efficacement entre sa hiérarchie et son équipe

    Prochaine date: 19. février 2019

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Aquatis, Lausanne

    Passeport efficacité professionelle

    Méthodes et outils afin d’optimiser son temps pour gagner en efficacité

    Prochaine date: 02. avril 2019

    plus d'infos

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos