Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Rentes et retraite anticipée: A quoi s'attendre?

Il y a 6 mois, un assuré a décidé de prendre une retraite anticipée de l’assurance vieillesse et survivants. Malheureusement, ses calculs se sont avérés trop optimistes et il ne dispose pas de rentes suffisantes pour vivre. Peut-il faire valoir des prestations complémentaires?

08/02/2022 De: François Wagner
Rentes et retraite anticipée

Une retraite anticipée donne-t-elle malgré tout droit aux prestations complémentaires?

La loi sur les prestations complémentaires (PC) à l’assurance vieillesse et survivants (AVS) et à l’assurance invalidité (AI), précise à l’article 2 que les personnes percevant une rente de vieillesse de l’AVS peuvent revendiquer un droit aux PC.

Cette information est d’ailleurs corroborée par le mémento 5.01 (Prestations complémentaires à l’AVS et à l’AI) publié par le Centre d’information AVS/AI en collaboration avec l’Office fédéral des assurances sociales qui précise, au point 3 dudit document: ont droit aux prestations complémentaires les personnes qui ont un droit propre à une rente de l’AVS même en cas d’anticipation du droit à la rente.

Les conditions

lus importantes sont les conditions à remplir eu égard à la situation financière de l’assuré. Le mémento cité ci-dessus indique au point 1 que le montant de la prestation complémentaire annuelle correspond à la différence entre les dépenses reconnues et les revenus déterminants.

Important!
Les prestations complémentaires ont pour but d’assurer un besoin vital dans une mesure appropriée.

En d’autres termes, si ses revenus sont inférieurs à ses dépenses reconnues par les directives en la matière, l’assuré peut espérer une aide des PC. Attention: il sera également tenu compte des rentes et éléments de fortune.

En conclusion

C’est uniquement la caisse cantonale de compensation compétente, après un examen approfondi de la situation financière personnelle de l’assuré, qui sera en mesure de déterminer si un droit peut lui être octroyé en la matière.

Newsletter S'abonner à W+