Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK
Weka Plus

Systèmes de salaires: Les 10 erreurs les plus fréquentes

De nos jours, il ne fait plus aucun doute que ce sont les collaborateurs qui créent de la valeur et qui font le succès d’une entreprise. Cette dernière devrait donc s’efforcer en permanence de disposer d’un système de rémunération aussi équitable et transparent que possible et qui serve de base pour motiver et retenir tous les employés conformément aux objectifs centraux de l’entreprise. Dans ce contexte, il va sans dire que les entreprises qui veulent disposer de bonnes structures internes de salaire doivent disposer de systèmes solides et fiables de salaires.

07/01/2022 De: Urs Klingler
Systèmes de salaires

En tant qu’experts en rémunération, les consultants de klingler ont une vision quotidienne de la situation et du système de rémunération de nombreuses entreprises et organisations. On voit ici que la discrimination salariale qui serait exclusivement due au sexe est plutôt rare. Par contre, la pratique montre que la discrimination des salaires est à imputer à un système de rémunération dans lequel l’âge resp. les années de service constituent un composant important de la rémunération.

Système de rémunération à base d’ancienneté

Du fait des mutations technologiques rapides et de l’utilité réduite des connaissances qui en découle, le principe de base de l’ancienneté semble de plus en plus inadapté à l’époque actuelle. En outre, il est la source de nombreux risques si on le considère plus en détail: le couplage entre l’âge resp. l’ancienneté dans l’entreprise et la rémunération est une source de discrimination envers les collaborateurs les plus jeunes. Et le handicap pour les femmes en est presque obligatoirement une conséquence: ces dernières sont toujours encore confrontées à de plus longues interruptions professionnelles que les hommes (notamment du fait d’absences pour garde des enfants) ou elles ne travaillent plus qu’à mi-temps après leur maternité. Cela signifie que, en comparaison avec leurs collègues masculins, les femmes ne perçoivent un salaire approprié à leurs aptitudes et à leurs compétences que des bien des années plus tard.

Système complexe et opaque de salaires

En dehors de trop grandes marges d’appréciation pour les cadres lors de l’engagement et du manque de bases lors de la fixation du salaire, un système de salaire conçu sous forme peu transparente et donc débouchant sur des décisions arbitraires ou même discriminatoires constitue un autre facteur important du manque d’équité salariale.

Des automatismes rigides en matière d’évolution salariale

Un système complexe de rémunération avec des automatismes rigides orientés vers l’âge, le niveau hiérarchique ou l’ancienneté dans l’entreprise peut contenir un fort potentiel de conflits en matière de bonne pratique de rémunération.

Absence de paysage de fonctions

Aussi longtemps que les entreprises ne disposent pas d’un paysage de fonctions taillé sous forme spécifique pour leur organisation et leur secteur économique avec lequel elles auront défini les fonctions individuelles, notamment aussi en termes de terminologie, y compris des descriptifs clairs de fonction pour les postes individuels ainsi que les titres requis de ces fonctions, les profils de toutes les fonctions qui décrivent les exigences de base à atteindre, les tâches principales, les lignes de rapports hiérarchiques et les compétences sous forme détaillée, on ne pourra pas vraiment parler d’équité en matière salariale.

Principes des systèmes contemporains de rémunération

La structure des fonctions, base élémentaire

Il est important d’avoir une compréhension claire des fonctions appropriées dans l’entreprise correspondante pour bénéficier d’une gestion réussie du personnel. Pour ce faire, on utilise normalement une évaluation des fonctions. Cette évaluation donne la capacité de comparer entre les fonctions et les unités organisationnelles selon une échelle de mesure homogène et reconstituable sous la forme d’un registre normé. Cela donne une base commune pour prendre diverses décisions de politique du personnel.

C’est notamment, mais pas exclusivement, au sein des entreprises familiales que la structure des fonctions pose régulièrement des défis étant donné que celles-ci ont évolué de manière historique et que les fonctions individuelles reposent fortement sur les aptitudes personnelles de chaque titulaire. En matière de rémunération, il est toutefois indispensable de dresser une comparabilité au sein de l’organisation et de remettre en question sous forme critique les structures telles que sont constatées.

C’est seulement ainsi, à l’aide d’une structure stricte des fonctions, que de la transparence peut être créée pour la définition des tâches et des qualifications et qu’une comparaison peut être réalisée avec les exigences posées à chacune des fonctions. Un paysage clair des fonctions en tant qu’un instrument de direction constitue une base préalable à des discussions étayées et à des décisions durables sur les questions de rémunération.

Lire la suite avec Weka+

  • Accès illimité à plus de 500 aides de travail
  • Tous les articles payants en accès illimité sur weka.ch
  • Actualisation quotidienne
  • Nouveaux articles et aides de travail hebdomadaires
  • Offres spéciales exclusives
  • Bons séminaires
  • Invitations aux webinaires en direct
A partir de CHF 16.50 par mois S'abonner maintenant Vous avez déjà un abonnement W+ ? S'inscrire ici
Newsletter S'abonner à W+