Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Gérer les entretiens: Les 7 attitudes à adopter face aux interlocuteurs

La base d’une bonne communication est l’attitude que l’on adopte a priori. La manière dont on aborde l’autre et ce que je retiens d’elle influe en effet sur la manière dont je la comprends et comment je réagis.

04/10/2021 De: Rolf Victor Heim, Carin Mussman
Gérer les entretiens

L’attitude n’est pas seulement une question d’exercice, elle est d’abord une décision prise consciemment, une attitude que l’on adopte sciemment à l’égard de l’autre. Cette attitude est la plupart du temps facile à trouver si l’on considère et traite l’autre comme on aimerait bien que l’on nous considère et traite. Si tel est le cas, alors on parle de «relation symétrique».

Check-list – Les 7 attitudes à adopter face aux interlocuteurs:

1. Estime, acceptation

Indépendamment du contenu de la discussion, l’interlocuteur est estimé et accepté en tant qu’être humain digne de respect.

    2. Respect, honnêteté

    Le respect résultant de l’estime perdure même s’il y a de fortes divergences de vue. On parlera par exemple d’un problème directement avec la personne concernée et non pas d’abord avec d’autres (il en va autrement lorsqu’on s’adresse à un service de conciliation).

    3. Tolérance

    Chacun a le droit d’avoir son opinion; il faut s’attendre à ce que celle-ci contredise celle des autres. En faisant preuve de tolérance mutuelle, on aménage un espace où nos personnalités respectives peuvent s’exprimer.

    4. Compréhension

    S’identifier à l’autre peut justement être très utile lorsque les divergences d’opinion sont importantes. Il est ainsi plus facile de comprendre le point de vue de l’autre.

    5. Ouverture

    Il faut sans cesse essayer de laisser de côté pour un moment les expériences passées et appréhender la personne telle qu’elle se présente sur le moment. Il est ainsi plus facile de se concentrer sur la situation actuelle et de comprendre l’autre.

      6. Partenariat

      Ce n’est qu’ensemble que l’on peut trouver des solutions. Celui qui essaie de donner une mauvaise représentation de l’autre perd son soutien en vue d’une solution commune.

      7. Clarté

      Présentez et résumez de manière claire et compréhensible ce qui vous préoccupe. La personne concernée doit pouvoir vous suivre facilement.

      Voici quelques points qui faciliteront les choses:

      • Langage compréhensible
      • Transparence: aborder directement et ouvertement le problème. Transparence signifie également s’adresser directement à la personne concernée, sans s’être adressé à d’autres personnes auparavant.
      • Faire un bref résumé
      • Objectivité: les difficultés relationnelles doivent, si elles sont causes de perturbation, être abordées séparément. En d’autres termes, ne pas commencer l’entretien avec une opinion préalable négative de son interlocuteur.
      • C’est le problème actuel qui doit faire l’objet de l’entretien et non pas des affaires passées. Une telle attitude requiert une gestion permanente des perturbations.
      • Proportionnalité: l’effort consenti pour résoudre le problème doit être adapté au problème; autrement dit, il ne faut pas faire une montagne d’une taupinière.

      Gérer les entretiens avec les collaborateurs – L’essentiel en bref

      • Ecouter patiemment
      • Avoir un comportement honnête
      • Communiquer de manière simple et compréhensible ce qui vous préoccupe
      • S’adresser directement à son interlocuteur
      • Laisser l’autre s’exprimer
      • Prendre l’autre au sérieux
      • Faire preuve de compréhension pour la situation que l’autre vit
      • Être ouvert à une autre opinion et à une solution commune.
      • Rester objectif: se concentrer sur le problème, même si cela soulève des émotions
      Newsletter S'abonner à W+