Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Apprendre à faire la pause: Comment se délasser au travail

Vous connaissez la situation? Votre bureau va bientôt s’écrouler. Le téléphone n’arrête pas de sonner. Encore une fois, vous remettez à demain ce que vous auriez dû faire aujourd’hui. Obtenez dans cet article des conseils sur la façon d'apprendre à faire la pause.

22/11/2021 De: Équipe de rédaction de WEKA
Apprendre à faire la pause

De plus.. 

..les trois tables voisines sont vides, parce que c’est déjà le temps des «vacances: à plus, je t’envoie une carte postale de la Côte»? Vous vous dites que «c’est la poisse», et la mauvaise humeur vous gagne à l’idée que, comme d’habitude, vos vacances tombent en novembre?

Comment se délasser au travail et apprendre à faire la pause

  • Prenez le temps: Il n’y a pas besoin d’avoir plusieurs heures devant soi pour pendre du plaisir, parfois un instant suffit. Cependant vous n’y parviendrez pas si vous êtes pressés par le temps.
  • Savourez consciemment: Vous pouvez bien manger un morceau de chocolat tout en travaillant à votre ordinateur, mais le plaisir risque de vous passer à côté (vous n’en profiterez pas pleinement). Un bouquet de fleurs sur la table n’est en tant que tel pas source de joie. Vous voulez avoir du plaisir: accordez-vous donc le temps de le savourer pour lui-même.
  • Exercez vos sens: Avant de manger une orange, essayez d’abord de la toucher, de la sentir, de la jeter en l’air et de la rattraper, demandez-vous quel peut être son goût; et épluchez la lentement, en essayant de sentir comment son écorce se détache. L’eau ne vous vient-elle pas à la bouche? Prenez un quartier et mordez à belles dents… La morale de cette histoire: prenez conscience des nuances. Aiguisez vos sens en vue du positif, de ce qui soulage, de ce qui ne dure qu’un instant.
  • Votre plaisir est le vôtre… Chacun a ses plaisirs. Souvent nous nous offrons un petit plaisir en pensant que c’est une chose qu«on» apprécie. Découvrez ce qui est bon ou mauvais pour vous de manière personnelle. Découvrez ce qui vous fait du bien et quand cela vous aide.
  • Privilégiez la qualité à la quantité: Ce n’est pas la quantité, mais la qualité (ressentie) qui est déterminante. Ne vous tourmentez ni avec de la fausse modestie, ni avec des maux d’estomac: choisissez vos plaisirs de manière à vous offrir le meilleur en tout temps.
  • Organisez-vous: Nous apprécions tout particulièrement les surprises. Mais n’attendez pas que le hasard vous donne tous vos plaisirs. Prévoyez des moments de délassement, faites les préparatifs nécessaires, et invitez-y d’autres personnes…
  • Savourer le quotidien: Nos perceptions sont aussi souvent une question d’appréciation. Celui qui sait rester intérieurement attentif pourra découvrir au quotidien un grand nombre d’occasions d’expériences agréables. Savez-vous apprécier le chemin que vous suivez chaque jour pour rentrer chez vous? Ce visage souriant que vous rencontrez au repas de midi vous met-il dans la joie? Savez-vous regarder la beauté de l’arbre qui pousse devant votre fenêtre à travers les saisons? La voix de ce client est-elle agréable à vos oreilles? Le müesli matinal n’est-il pas tout simplement délicieux. Et l’odeur du café…

Ne vous «faites» pas seulement plaisir, mais sachez aussi être attentifs aux bonnes choses. Soyez curieux de voir ce qui a changé et s’est amélioré depuis la veille. Une fois par an, vous pouvez, pendant dix jours, vous délasser sous un palmier des mers du sud: alors ne ratez pas la petite pause «énergie-plaisir» que vous pouvez quotidiennement vous offrir durant les 230 journées de travail de l’année.

Newsletter S'abonner à W+