Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Perturbations au travail: Comment gérer les interruptions

Même si vous êtes très bien structuré et organisé, vous n’êtes pas à l’abri des interruptions inopportunes. Dans notre société à la mise en réseau toujours plus intense, notre travail quotidien est interrompu de plus en plus fréquemment par l’arrivée de courriels et d’appels téléphoniques.

10/02/2021 De: Heike Eberle
Perturbations au travail

Faire face au flux de courriels

  • Modifiez tout simplement le rythme de votre courrier électronique. Au lieu d’avoir votre logiciel constamment ouvert, fermez-le et décidez à quel moment vous voulez recevoir vos mails.
  • Il suffit la plupart du temps de recevoir son courrier électronique quatre à cinq fois par jour. Evitez de le réceptionner aux moments de la journée où vous êtes le plus performant. Faites-le plutôt lorsque votre concentration faiblit ou que vous avez envie d’une petite pause.
  • Ne passez pas trop de temps à lire et à répondre à vos messages. Eliminez directement les spams ainsi que les mails dont les expéditeurs vous sont inconnus. Rédigez et envoyez directement toutes les réponses qui vous prennent moins de deux minutes.

Un collègue vous dérange continuellement

  • Parlez-en à votre chef. Une seule intervention hiérarchique sera plus efficace que toutes vos tentatives.
  • Abordez le sujet avec ceux qui s’obstinent à vous déranger: «Je vous aide volontiers et apprécie vos visites, mais j’ai besoin de moments durant lesquels je peux travailler en toute tranquillité. Comment pouvons-nous résoudre ce problème? Est-ce que cela vous convient, si nous convenons d’un rendez-vous fixe pour traiter toutes les démarches importantes en cours?»

Quand c’est votre chef le «perturbateur»

  • A l’aide d’un exemple concret, montrez à votre chef à quel point vous êtes constamment dérangé durant votre travail. Expliquez-lui qu’il en subit aussi les conséquences lorsque vous ne parvenez pas à terminer vos tâches.
  • En abordant le sujet, vous vous assurerez qu’il est conscient du problème et qu’il fera lui aussi un effort dans ce sens.
  • Peut-être pouvez-vous aussi mettre au point ensemble un système pour que votre chef vous transmette ses informations sans vous déranger continuellement. Exemple: s’entendre sur un rendez-vous fixe chaque matin et chaque après-midi, ou transmettre les informations par courrier électronique.

Limiter les interruptions

  • Faites disparaître de votre bureau les chaises inutiles, qui par leur seule présence invitent vos collègues à s’y installer.
  • Si vous travaillez la porte ouverte, ne levez pas les yeux sur vos collègues qui passent: ce simple geste pourrait être pris comme une invitation à entrer dans votre bureau.
  • Menez vos conversations en restant axé sur l’objectif de la discussion. Evitez le small talk et venez-en tout de suite au sujet à traiter.

Tiré de notre Smart Book "Gestion de soi"

Newsletter S'abonner à W+