Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK
Weka Plus

Fidélité des collaborateurs: La confiance, outil de gestion

Les employeurs attrayants trouvent plus facilement de nouveaux collaborateurs et enregistrent une plus faible rotation de personnel. Comment font de telles entreprises pour les fidéliser plus fortement et que peut-on en apprendre?

21/12/2021 De: Patrick Lehner
Fidélité des collaborateurs

Que signifie la fidélité des collaborateurs?

Le manque de main-d’œuvre qualifiée et de cadres dirigeants capables contraint les responsables du personnel, les dirigeants et les propriétaires d’entreprises à réfléchir aux manières de fidéliser leurs collaborateurs. Mais que signifie précisément la notion de fidélisation des collaborateurs en termes psychologiques? Le Prof. Dr. Jörg Felfe et Jörg Wombacher décrivent la fidélité des collaborateurs comme étant la relation fondamentale entre les collaborateurs et l’organisation. Par organisation, on entend l’entreprise dans son ensemble, un département ou une équipe. Idéalement, la fidélisation des collaborateurs se réfère à l’ensemble de l’entreprise et elle peut être d’une force et d’une qualité variables. Cette collusion et cette identification individuelle d’un collaborateur à son entreprise constituent un lien psychologique qui est appelé Commitment dans le monde anglo-saxon.

Vouloir, avoir envie ou devoir?

De nombreux facteurs affectent l’engagement des collaborateurs : le plaisir de travailler, l’identification avec la mission de l’entreprise et, par exemple, une ambiance positive entre collègues de travail. La recherche actuelle fait la distinction entre trois types d’engagement qui peuvent être décrits de la manière suivante:

Engagement affectif

  • «Je suis fier d’appartenir à cette organisation»
  • «Je me sens lié à cette organisation en termes émotionnels»

Engagement rationnel

  • «Trop de choses changeraient dans ma vie si je devais quitter cette organisation»
  • «J’ai déjà investi tellement de force et d’énergie dans cette organisation que je ne peux pas imaginer procéder à un changement»

Engagement normatif

  • «Même si cela devait être plus intéressant pour moi, je ne pense pas qu’il serait juste que je quitte cette organisation»
  • Beaucoup de gens qui sont importants pour moi ne comprendraient pas les raisons pour lesquelles je quitterais cette organisation ou elles seraient déçues»

Pour résumer, MM. Felfe et Wombacher constatent que les collaborateurs qui travaillent dans une organisation en fonction d’un engagement affectif le veulent ainsi, les personnes à l’engagement rationnel parce qu’elles ont envie le faire ainsi et les personnes à l’engagement normatif parce qu’elles s’y sentent obligées (« doivent »).

Lire la suite avec Weka+

  • Accès illimité à plus de 500 aides de travail
  • Tous les articles payants en accès illimité sur weka.ch
  • Actualisation quotidienne
  • Nouveaux articles et aides de travail hebdomadaires
  • Offres spéciales exclusives
  • Bons séminaires
  • Invitations aux webinaires en direct
A partir de CHF 16.50 par mois S'abonner maintenant Vous avez déjà un abonnement W+ ? S'inscrire ici
Newsletter S'abonner à W+