Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Active Sourcing: Aborder activement les collaborateurs potentiels

«Active sourcing» – la stratégie proactive de recherche d’employés potentiels et de prise de contact avec ceux-ci – joue un rôle de plus en plus important dans le mélange de recrutement. Le thème d’actualité vous montre quand le concept de l’«active sourcing» fait vraiment du sens, comment il a été appliqué dans une pratique exemplaire et quelles conditions juridiques doivent être observées.

21/01/2022 De: Équipe de rédaction de WEKA
Active Sourcing

Active Sourcing 

Dans le cadre de l'Active Sourcing, ce ne sont pas les candidats qui recherchent des offres d'emploi, mais des spécialistes RH qui identifient des candidats potentiels adéquats. Cela se fait sur des réseaux personnels comme Facebook, mais les réseaux de carrière comme LInkedin conviennent également très bien. En outre, les contacts établis sur des sites de carrière et de salons pour diplômés sont utilisés. Les recruteurs responsables de l'Active Sourcing se constituent systématiquement un réseau de talents et cultivent les contacts. Ils parviennent parfois à débaucher des talents. De plus, si les candidats potentiels quittent leur poste actuel, ils peuvent réagir immédiatement. L'Active Sourcing implique donc un engagement important de ressources et une focalisation sur le succès à long terme.

«Recruiting Trends 2014 », l’étude publiée par le Centre of Human Resources Information Systems (CHRIS) et la branche allemande de Monster, fait partie des documents témoignant de l’importance qui est aujourd’hui accordée à l’«active sourcing»: s’il s’agit de recruter des employés dans le secteur informatique, près de la moitié des personnes interrogées se servent souvent ou très souvent du réseau social professionnel XING pour rechercher activement de candidats intéressants – nettement plus qu’il y a un an. En outre, plus de 50 pour cent des entreprises utilisent ce canal souvent ou très souvent pour se procurer des informations supplémentaires sur les candidats.

Recherche proactive via des canaux en ligne et hors ligne

A travers les branches, environ14 pour cent des 1'000 plus grandes entreprises allemandes étaient à la recherche active de candidats qualifiés en 2013, tel un autre résultat de l’étude sur les tendances du recrutement. Toutefois, outre l’identification de candidats intéressants et la prise de contact directe avec ceux-ci par le biais de XING ou d’autres réseaux sociaux, le concept de l’«active sourcing» comprend aussi toutes les formes de la prise de contact active, par exemple par le biais d’un pool de talents, des réseaux personnels ou des événements carrière pour étudiants ou ceux qui ont déjà terminé leurs études.

Beaucoup de candidats désirent être trouvés

Selon une étude parallèle consacrée à la pratique de recherche d’emploi en 2014 («Bewerbungspraxis 2014»), qui a été menée auprès de plus de 10'000 personnes à la recherche d’un emploi et personnes intéressées à faire carrière, beaucoup de candidats (45 pour cent) expliquent qu’ils préfèrent le rôle passif et désirent être trouvés par une entreprise. Selon l’étude, les canaux le plus consultés pour la recherche passive sont des bases de données de CVs de bourses d’emploi en ligne, des profils dans des réseaux de carrière et des bases de données de CVs d’entreprises. Les candidats sont donc ouverts à l’«active sourcing», dans la mesure où les entreprises respectent certaines règles de base pour la prise de contact et l’entretien des contacts.

L’essentiel, c’est la prise de contact individuelle

L’approche individuelle lors de la prise de contact avec les candidats fait partie des règles de base de l’«active sourcing». Lors de la première prise de contact déjà, les informations centrales relatives à l’activité et à l’entreprise devraient faire l’objet de la discussion. De même, une grande importance doit être accordée à la discrétion: les demandes envoyées à une adresse de contact professionnelle du candidat devraient être taboues. Une fois l’intérêt du candidat éveillé, il faudrait rapidement continuer la communication, qui devrait avoir pour objet des contenus concrets, par exemple sur le lieu et l’environnement de travail, la fonction et les exigences détaillées.

Newsletter S'abonner à W+