Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK

Absences: Comment mieux les gérer

La gestion et la prévention de l’absentéisme font partie du cahier des charges du responsable RH. Faites le point dans l'article sur une méthode pour mieux gérer les absences.

03/06/2021 De: Jacqueline Chorand
Absences

Voici une liste de quelques actions possibles pour améliorer la prévention et la gestion des absences, fruit de mon expérience :

  1. Mettre en place au sein de l’entreprise un suivi des absences avec des outils fiables pour suivre et remonter les absences, les centraliser dans l’entreprise. Viser un reporting efficace et rigoureux.
  2. Sensibiliser et responsabiliser les managers pour qu’ils entrent des données fiables dans les systèmes et ce, en temps réel.
  1. Communiquer à chaque manager le suivi des absences et les résultats.
  2. Formaliser et communiquer à l’ensemble des collaborateurs, une procédure sur les modalités de déclaration des absences.
  3. Informer et former les managers sur la politique RH et les objectifs visés.
  4. Etablir un lien de confiance entre les RH et les managers en les suivant régulièrement dans le travail auprès de leurs équipes, en abordant avec eux des aspects plus généraux que la gestion d’absences.
  5. Former les managers et leur donner des outils pour mieux conduire les entretiens de retour. Leur apprendre à ne pas banaliser l’absence et à mener des entretiens de retour bienveillants, qualitatifs et centrés sur le collaborateur. Les managers doivent garder le lien avec le collaborateur malade. Ils reçoivent des messages contradictoires du service RH du type : « Il ne faut pas appeler les collaborateurs chez eux … Il y a la protection des données personnelles, etc.  Votre collaborateur s’est plaint au service RH suite à votre appel chez lui … ». De fait, les managers baissent les bras et laissent faire les RH plutôt que d’être pris en faute sur des sujets mal maîtrisés. Ils renoncent donc à gérer ce problème, d’autant qu’ils doivent aussi gérer l’absence de manière concrète : remplacer le collaborateur, répartir la charge de travail, anticiper le futur, etc.
  6. Viser et traiter les absences possiblement « abusives » (absences perlées, absences courtes fréquentes), sachant que le simple fait d’être attentif à ces absences dans une équipe les réduit.
  7. Faire un suivi régulier des absences longue maladie au service RH en travaillant avec les différents partenaires (service santé du personnel, assurances, AI) et tenir informés les managers de l’évolution des cas, dans le respect du secret médical.
  8. Travailler avec les managers pour augmenter leur leadership et améliorer le climat de travail : formaliser une vision et des objectifs communs pour développer l’esprit d’équipe, mettre en place un plan de communication managérial.
  9. Valoriser et remercier les collaborateurs face à certains efforts exigeant de leur part une grande disponibilité.

Le responsable RH joue un rôle fondamental pour accompagner les managers à la mise en place d’une politique de prévention et de gestion de l’absentéisme.

Le taux d’absentéisme n’est qu’un des symptômes du climat de travail d’une entreprise ou du fonctionnement d’une équipe. Il mérite une analyse plus générale.

Pour situer le niveau de son taux d’absentéisme (haut ou bas), chaque entreprise doit pouvoir se comparer avec des entreprises similaires, dans le même secteur d’activité, et réaliser une analyse fine et qualitative de ses absences en travaillant avec les managers.

Les points clés à retenir

  • Le taux d’absentéisme ne baisse jamais par la sanction ou un contrôle excessif.
  • Ne pas banaliser l’absence et veiller à mener des entretiens d’écoute en prêtant attention aux signaux envoyés par les collaborateurs.
  • Le responsable RH doit accompagner les managers à analyser qualitativement les absences de son équipe et réfléchir sur les actions appropriées à mettre en place.
  • Des outils fiables sont nécessaires pour suivre et quantifier les absences.
Newsletter S'abonner à W+