10/02/2016

Entretien de retour: Guide à suivre après un arrêt-maladie

La distinction entre un entretien requis dans le cadre de la gestion des réintégrations au sein de l’entreprise et un traitement illicite de données liées à la maladie n’est pas toujours facile à opérer. Notre guide d’entretien de retour vous aide à gérer correctement ce thème sensible.

Commenter   Partager   Imprimer

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet article. Nous nous réjouissons si vous êtes le premier à le faire.
 
Ecrire un commentaire

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur ! Veuillez svp saisir une adresse électronique (e-mail) valide.

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez saisir une valeur !

Veuillez remplir tous les champs obligatoires apparaissant en gras.
Réinitialiser
 
Entretien de retour

Entretien de retour

1. Préparation de l’entretien de retour

  • Procédez à l’entretien dès le matin du retour dans l’entreprise!
  • Menez l’entretien entre quatre yeux.
  • Ne faites aucune exception – prévoyez un entretien pour chaque retour!
  • Préparez-vous bien.

 2. Contenus de l’entretien de retour

  • Tous les entretiens de retour devraient contenir au moins les éléments suivants:
  • Exprimez votre joie de voir votre collaborateur à nouveau à bord.
  • Informez tout d’abord votre collaborateur des événements pertinents pour lui et son travail.
  • Montrez-lui qu’il a manqué à l’équipe.
  • Informez-le du déroulement du remplacement et des points éventuellement en suspens à régler d’urgence.
  • Renseignez-vous sur son état de santé, le cas échéant l’origine de sa maladie (devoir de prévoyance) et demandez-lui s’il dispose à nouveau d’une capacité de travail complète.

3. Contenus supplémentaires en cas de situation particulière

Il arrive que l’on suppose l’existence d’autres causes qu’une maladie au sens propre, inévitables, sous-jacentes à l’absence du collaborateur. La tactique d’entretien peut alors devoir être complétée. Nous exposons sur la base des situations suivantes les procédés possibles:

Maladies brèves et fréquentes

Un collaborateur présente-t-il un schéma de maladies fréquentes de 1-3 jours, de préférence avant ou après des week-ends/jours fériés? Considérez dans un premier temps cette information comme un signal. Il s’agit le plus souvent d’un symptôme d’insatisfaction, de mauvaises conditions de travail, problèmes privés, sur- ou sous-emploi.

Vos objectifs doivent être:

  • identifier la cause élaborer des solutions avec le collaborateur
  • consigner les mesures dans un bref procès-verbal écrit et
  • contrôler ensemble leur application

Entretien de répétition en cas de maladies (brèves) fréquentes

Manifestement, vos démarches précédentes n’ont pas porté leurs fruits. Il y a désormais deux possibilités:

Le collaborateur souffre d’une atteinte à la santé grave et durable.

  • Si l’entreprise ne peut influer en rien sur la maladie, vous devez désormais vous demander si le collaborateur est encore «supportable». Sinon, il faut envisager de demander une expertise médicale afin d’obtenir un pronostic d’avenir.
  • Les causes de la maladie ne peuvent – malgré toutes les démarches entreprises – être identifiées par l’entreprise. Il convient alors de renforcer les mesures de contrôle et d’élaborer des protocoles d’entretien détaillés et, en cas de récidive, d’envisager un avertissement, une suspension ou en dernier recours le licenciement. 

Entretien de retour suite à une période d’absence suspecte

Vous avez un soupçon fondé selon lequel votre collaborateur ne s’est délibérément pas acquitté de son devoir de fournir sa prestation de travail? Si le soupçon se confirme, ce comportement pourrait constituer une escroquerie tendant à la poursuite du versement du salaire.

Votre objectif est donc tout d’abord de clarifier les faits. 

  • Confrontez votre collaborateur de façon objective et calme avec les témoignages dont vous disposez
  • Écoutez une éventuelle version divergente
  • Selon l’ampleur du délit, adressez au collaborateur une sommation écrite, un avertissement ou préparez le licenciement.

4. Conseils et mesures au-delà de l’entretien de retour

Contrôle

Si vous soupçonnez votre collaborateur de «se la couler douce» aux frais de l’entreprise, ne vous gênez pas de passer sonner chez lui ou – mieux encore – de lui remettre personnellement en mains propres vos vœux de rétablissement. Obtenez par téléphone son feu vert pour l’appeler chez lui si vous avez besoin d’éclaircissements importants concernant les affaires de l’entreprise. Vous lui donnez ainsi le sentiment que vous:

  • pensez à lui,
  • avez besoin de lui et
  • voulez vous faire votre propre impression de sa maladie.

Maladie en tant que fuite

Observez le comportement de votre collaborateur: s’alimente-t-il sainement? Fait-il du sport? Se sent-il bien au sein de l’équipe ou a-t-il éventuellement des ennemis dans l’entreprise, est-il même éventuellement mobbé? Ses performances connaissent-elles de fortes variations (ce qui pourrait parfois indiquer un problème d’alcoolisme ou une autre dépendance)? Tous ces facteurs peuvent contribuer à ce que votre collaborateur – le plus souvent inconsciemment – fuie dans la maladie. Votre travail est de mettre ces causes en lumière et d’en parler. Conjointement avec le collaborateur, vous pouvez élaborer des solutions et le soutenir pour atteindre les buts fixés ensemble.

5. Réintégration

Votre collaborateur souffre-t-il d’une maladie grave et durable?

Il peut alors être judicieux d’élaborer conjointement avec lui et son médecin traitant un plan de réintégration. Votre collaborateur commencera tout d’abord avec quelques heures par jour, sa charge de travail augmentant progressivement jusqu’à une prestation de travail complète.

Les aspects de réhabilitation sont alors au premier plan – l’incapacité de travail persiste pendant la réintégration. L’employeur ne doit donc pas prendre en charge de frais supplémentaires.

 

 

Recommandation séminaire

Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

Assurances sociales - Bases

Vous comprenez les bases des assurances sociales suisses

Prochaine date: 20. février 2018

plus d'infos

Recommandation séminaire

Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

Assurances sociales - Confirmés

Maîtrise des situations complexes en assurances sociales

Prochaine date: 01. novembre 2017

plus d'infos

Recommandations produits

  • Newsletter Ressources Humaines

    Newsletter Ressources Humaines

    Actualité pratique et stratégie des Ressources Humaines

    CHF 98.00

  • Les assurances sociales au quotidien III

    Les assurances sociales au quotidien III

    Un expert en assurances sociales reconnu, propose plus de 140 situations entièrement nouvelles, en complétant celles publiées à ce jour.

    Plus d'infos

  • RHpratique en ligne

    RHpratique en ligne

    Plus de 500 aides de travail en ligne. Nouveau avec guide pratique à 634 pages!

    Plus d'infos

Recommandations de séminaire

  • Workshop pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Temps de travail et absences: Dispositions légales et mise en œuvre pratique

    Prochaine date: 03. octobre 2017

    plus d'infos

  • Séminaire pratique, 1 jour, Hôtel Alpha-Palmiers, Lausanne

    Prévoyance professionnelle (LPP) et Ressources Humaines

    Invalidité, prestations de sortie, retraite (anticipée)

    Prochaine date: 15. février 2018

    plus d'infos