Notre site web utilise des cookies et d’autres technologies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de mesurer la performance du site web et de nos mesures publicitaires. Vous trouverez plus d’informations et d’options dans notre déclaration de confidentialité.
OK
Weka Plus

L’entretien d’embauche: Quelles techniques de questionnement utiliser?

Même les recruteurs expérimentés se laissent parfois berner par les candidats pendant l’entretien d’embauche. Comment accroître la prédictibilité des interviews? Quelles sont les conclusions de la recherche actuelle pour améliorer la précision prédictive des entretiens?

06/12/2022 De: Thomas Wachter
L’entretien d’embauche

Entretiens avec les candidats: Recherche

Souvent, les résultats des recherches sont vécus comme ennuyeux et sans relation avec la pratique. Mais, si on regroupe les connaissances principales et qu’on les «traduit» dans notre langage quotidien, ils deviennent utiles et intéressants. La recherche dans ce domaine est si vaste qu'il est difficile d'en avoir une vue d'ensemble. De nombreux résultats de recherche attestent que les candidats qui disposent d’une excellente capacité d’expression ont un avantage à l’entretien d’embauche.

S’ils les candidats utilisent à l’entretien d’embauche des expressions chargées positivement telles que «avantage», «succès », «progrès», «amélioration», «défi» ou «plaisir au travail», ils ont presque gagné. Les candidats convaincants le sont finalement grâce à un langage corporel, une voix et une élocution intenses et appropriés. Le contact visuel et le fait de se tourner vers l'intervieweur sont au cœur de cette démarche. Ces résultats ne nous surprennent guère.

Les fausses déclarations – une monnaie courante

Plus délicates sont toutefois les découvertes suivantes: les candidats qui se parent de compliments, qui ont le même avis que l’interviewer et qui donnent la sensation d’avoir une forte indentification avec l’entreprise ont de meilleures chances. Ce phénomène est identifié sous le titre de «gestion des impressions». Apparemment, nous nous laissons volontiers aveugler par les candidats qui nous donnent la sensation d’être similaires à nous et donc qui partagent les mêmes valeurs et qui ont les mêmes opinions. Nous tombons alors dans le piège de la similarité.

Les duperies volontaires au cours de l’interview ont également fait l’objet de recherches. Dans ce cas, on trouve souvent des améliorations dans le curriculum vitae ou même des inventions qui sont présentées lors de l'entretien d'embauche: des descriptifs de poste, des responsabilités, le nombre de collaborateurs subordonnés, le salaire, la prolongation de la durée d’engagement, un poste fictif ou un voyage autour du monde à la place d’une période de chômage.

Regarder dans les coulisses lors de l'entretien d'embauche

Si nous voulons éviter que les candidats qui s’expriment parfaitement ou si nous voulons éviter que des «Stars» ne soient favorisées, il est nécessaire d’accorder plus d’attention aux détails. Nous devons, comme le disent les psychothérapeutes et les consultants expérimentés, «faire un tour dans les coulisses». La question consiste en effet à savoir si le candidat qui fait une excellente impression lors de l’entretien d'embauche sera réellement un ingénieur de vente résistant au stress, performant ou si la candidate sera une responsable de département orientée vers l’objectif et apte à travailler en équipe. Mais comment «fonctionne» cette observation plus précise?

Les scientifiques sont d’accord sur ce point: les interviews structurées procurent un pouvoir de prédiction largement amélioré par rapport aux interviews déstructurées. Il faut donc concevoir la situation propice à l’entretien d'embauche de telle sorte que des observations claires soient possibles. Trois aspects sont ici importants:

  • conception liée à la fonctionnalité
  • intégration de questions triangulaires de comportement et de simulation
  • procédure standardisée.

Lire la suite avec Weka+

  • Accès illimité à plus de 500 aides de travail
  • Tous les articles payants en accès illimité sur weka.ch
  • Actualisation quotidienne
  • Nouveaux articles et aides de travail hebdomadaires
  • Offres spéciales exclusives
  • Bons séminaires
  • Invitations aux webinaires en direct
A partir de CHF 16.50 par mois S'abonner maintenant Vous avez déjà un abonnement W+ ? S'inscrire ici
Newsletter S'abonner à W+